bombe


Recherches associées à bombe: bombe atomique

1. bombe

n.f. [ lat. bombus, bruit sourd ]
1. Projectile creux chargé de matière explosive ou incendiaire ; tout projectile explosif : L'avion largua une bombe sur l'usine. Les terroristes menacent de déposer une bombe à l'ambassade.
2. Récipient métallique contenant un liquide sous pression destiné à être vaporisé ; aérosol : Utiliser une bombe insecticide pour se débarrasser des mouches. De la crème Chantilly vendue en bombe.
3. Casque à visière, que portent les cavaliers.
4. Fam. Personne particulièrement séduisante : Son frère est une bombe.
Bombe à retardement
Bombe glacée,
entremets glacé en forme de demi-sphère ou de cône.
Faire l'effet d'une bombe,
Fam. provoquer la stupéfaction, le scandale : Sa condamnation a fait l'effet d'une bombe.

2. bombe

n.f. [ de bombance ]
Faire la bombe,
faire la fête festoyer

BOMBE

(bon-b') s. f.
Globe de fer creux rempli de poudre qui, lancé avec un mortier, s'élève en l'air et, retombant, éclate quand la mèche a communiqué le feu à la poudre.
Dans l'art de tirer les bombes, dont tant d'habiles gens se sont mêlés, M. de Ressons compta jusqu'à vingt-cinq défauts de pratique qu'il corrigea avec succès dans différentes rencontres [FONTEN., Ressons.]
On entendait gronder ces bombes effroyables [VOLT., Henr. VI]
Les bourgeois, à la première bombe, se seraient rendus [MONTESQ., Lett. pers. 105]
Le géomètre nous donna soudain les propriétés de la ligne que la bombe avait décrite en l'air [ID., ib. 128]
Fig. Tomber comme une bombe arriver à l'improviste.
Elle tombe ici comme une bombe, à l'heure que j'y pense le moins [SÉV., 435]
Familièrement et figurément, malencontre, accident. La bombe va crever, il va survenir quelque malencontre. Gare la bombe, craignez un accident.
Quoiqu'il [le cardinal de Bouillon] dût bien s'attendre qu'à la fin la bombe crèverait, il en parut accablé [SAINT-SIMON, 78, 6]
Quelle bombe jetée au milieu de vous tous ! [SÉV., 570]
Quelle bombe tombée au milieu des plaisirs ! [ID., 460]
Le parti de Harlay fut le silence et d'attendre la bombe [l'éclat de son beau-père] [SAINT-SIMON, 42, 240]
Boule en verre creux renfermant de la poudre fulminante et éclatant quand on marche dessus.
Sorte de bouteille de verre ronde, à collet fort court. Bombes volcaniques, portions de lave en fusion que lancent les volcans. Terme de marine. Bombe de signaux, grosse boule en toile noire qui est montée sur des cercles et hissée à des mâts, des vergues, etc.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. BOMBARDE, la bombe ayant été ainsi nommée à cause du bruit qu'elle fait.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BOMBE.
    Ajoutez : On dit qu'un canon est tiré en bombe, lorsqu'il est pointé sous un angle de tir d'au moins trente-cinq degrés.
    Bombes volcaniques, ajoutez :
    Les pentes sont formées par un lapilli composé de bombes de la grosseur de la tête... il faut supposer que le cratère a projeté de tous côtés une grêle de bombes de ce genre ; je n'ai rencontré aucune très grosse bombe ; la plus grosse avait un pied de diamètre ; la plupart variaient de la grosseur du poing à celle de la tête ; c'étaient presque toutes de simples boules de lave poreuse ; un certain nombre renfermaient un noyau irrégulier, exactement moulé dans une enveloppe de lave, mais sans adhérence [H. DE SAUSSURE, extrait du Journ. de Genève, dans Journ. offic. 29 août 1872, p. 5754, 1re col.]
    Bombe glacée, sorte de fromage glacé en forme de bombe.

REMARQUE

  • La bombe se distingue des obus sphériques, parce que le diamètre en est plus fort et qu'elle présente, en général, des anses et un culot.

bombe

BOMBE. n. f. Projectile creux, en métal rempli de poudre, qui, en arrivant à sa destination, éclate au moyen d'une fusée qui y est adaptée. Jeter des bombes. Lancer des bombes. La bombe a crevé en l'air. Gare la bombe! Un éclat de bombe. Voûte à l'épreuve de la bombe. Bombe d'avion.

Il désigne aussi une Boîte quelconque, remplie de substances explosives, qu'un choc ou un déclenchement automatique fait éclater. Une bombe a été déposée à la porte de cet édifice. Bombe à retardement.

Par analogie, il désigne un Vaisseau sphérique en verre destiné à contenir des liqueurs, comme le kirsch, le curaçao. Voyez BONBONNE.

En termes de Marine, il se dit de Sortes de grosses boules en toile noire servant à la signalisation à grande distance.

En termes de Pâtisserie, il se dit aussi d'une Glace en forme de bombe. Bombe au café, à la vanille.

En termes de Physique, Bombes calorimétriques, Instruments servant à étudier les chaleurs de combustion.

Fig. et fam., Il est tombé dans notre société comme une bombe, Il est arrivé au moment où on l'y attendait le moins.

bombe


BOMBE, s. f. [Bonbe: 1re longue, 2e e muet.] Grosse boule de fer creûse, qu'on remplit de poûdre et qu'on place dans un mortier, d'où l' action de la poûdre la fait partir. Jeter des bombes. La bombe a crevé en l'air. — On dit figurément (style simple): la bombe est près de crever; quelque malheur est près d'arriver.

Synonymes et Contraires

bombe

nom féminin bombe
Familier. Grande fête.
-argotique: teuf -familier: bringue, fiesta, java, noce, nouba, ribouldingue -populaire: bamboula, foire -vieux: bamboche.
Traductions

bombe

Bombe, Fliegerbombe, Schmauserei, Sensation, Knallerbomb, bombshell, spray, riding cap, riding hatbom, spuitbus, bolle fles, grote, jockeypetחתיכה (נ), פצצה (נ), פְּצָצָהbombabombabombeβόμβα, κανόνιbombobombapommibombasprengikúla, sprengjabombabombebombabombabombăбомбаbombbomu, komborabombaقُنْبُلَةbomba爆弾폭탄ลูกระเบิดquả bom炸弹бомба炸彈 (bɔ̃b)
nom féminin
1. arme qui explose une alerte à la bombe bombe atomique
2. récipient qui projette un liquide en finesgouttelettes une bombe de peinture
3. chapeau rigide porté par les cavaliers porter une bombe

bombe

[bɔ̃b] nf
(larguée, de terroriste)bomb
faire l'effet d'une bombe [nouvelle, annonce, résultats] → to come as a bombshell
(= atomiseur) → aerosol spray, spray
du déodorant en bombe aérosol → aerosol deodorant, spray deodorant
(ÉQUITATION)riding cap
faire la bombe → to whoop it up >