botté, ée

BOTTÉ, ÉE

(bo-té, tée) part. passé.
Chaussé de bottes.
Il était botté jusqu'à la ceinture [HAMILT., Gramm. 3]
Fig. Il faut être toujours botté et prêt à partir ; c'est-à-dire il faut être toujours préparé à mourir. C'est un singe botté, se dit d'un homme petit, mal fait et embarrassé dans son accoutrement.