botter

(Mot repris de bottée)

botter

v.t.
1. Mettre des bottes aux pieds de qqn.
2. Fam. Donner un coup de pied à : Je vais vous botter le derrière, si vous recommencez !
3. Au rugby, au football, donner un coup de pied dans le ballon : Il a botté en touche shooter, tirer
4. Fam. Convenir, plaire : Ce jeu me botte.

botter

(bɔte)
verbe transitif
donner un coup de pied à se faire botter les fesses

botter


Participe passé: botté
Gérondif: bottant

Indicatif présent
je botte
tu bottes
il/elle botte
nous bottons
vous bottez
ils/elles bottent
Passé simple
je bottai
tu bottas
il/elle botta
nous bottâmes
vous bottâtes
ils/elles bottèrent
Imparfait
je bottais
tu bottais
il/elle bottait
nous bottions
vous bottiez
ils/elles bottaient
Futur
je botterai
tu botteras
il/elle bottera
nous botterons
vous botterez
ils/elles botteront
Conditionnel présent
je botterais
tu botterais
il/elle botterait
nous botterions
vous botteriez
ils/elles botteraient
Subjonctif imparfait
je bottasse
tu bottasses
il/elle bottât
nous bottassions
vous bottassiez
ils/elles bottassent
Subjonctif présent
je botte
tu bottes
il/elle botte
nous bottions
vous bottiez
ils/elles bottent
Impératif
botte (tu)
bottons (nous)
bottez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais botté
tu avais botté
il/elle avait botté
nous avions botté
vous aviez botté
ils/elles avaient botté
Futur antérieur
j'aurai botté
tu auras botté
il/elle aura botté
nous aurons botté
vous aurez botté
ils/elles auront botté
Passé composé
j'ai botté
tu as botté
il/elle a botté
nous avons botté
vous avez botté
ils/elles ont botté
Conditionnel passé
j'aurais botté
tu aurais botté
il/elle aurait botté
nous aurions botté
vous auriez botté
ils/elles auraient botté
Passé antérieur
j'eus botté
tu eus botté
il/elle eut botté
nous eûmes botté
vous eûtes botté
ils/elles eurent botté
Subjonctif passé
j'aie botté
tu aies botté
il/elle ait botté
nous ayons botté
vous ayez botté
ils/elles aient botté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse botté
tu eusses botté
il/elle eût botté
nous eussions botté
vous eussiez botté
ils/elles eussent botté

BOTTER

(bo-té) v. a.
Fournir des bottes ; faire des bottes à quelqu'un. Botter un régiment de cavalerie. Absolument. Ce cordonnier botte bien.
Mettre des bottes à quelqu'un. On est obligé de le botter et de le débotter. Substantivement.
Sortant du cabinet du roi, je trouvai M. le duc et quelques courtisans distingués qui attendaient son botter dans sa chambre [SAINT-SIMON, 128, 162]
Les dernières entrées étaient appelées au lever, un moment avant les courtisans distingués ; d'ailleurs nul privilége que le botter du roi [ID., 455, 148]
Très trivialement, cela me botte, cela m'arrange, me convient.
Se botter, v. réfl. Mettre ses bottes.
On allait partir [à la chasse] et Portland se bottait [SAINT-SIMON, 54, 150]
Il me fâche fort de perdre de vue mon canal et mes allées dans lesquelles je me promenais sans être obligé de me botter [BALZ., Liv. IV, lett. 30]
Se botter bien, mal, porter ordinairement des bottes bien ou mal faites. Se botter, se disposer à partir.
M. de St-Malo se botte pour le clergé [SÉV., 233]
Fig. et familièrement, amasser beaucoup de terre autour de ses pieds en marchant.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les Anglois sont toujours bottez et esperonnez dans les navires, et les gens de robe longue au palais [D'AUB., Faen. IV, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Botte 2.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BOTTER. Ajoutez :
    V. n. Se charger de boue, en parlant des roues d'une machine.
    Quand la terre est détrempée, quand les roues de la machine bottent, c'est-à-dire quand elles se chargent de terre [C. LAURENT, la Liberté, 17 sept. 1868]

botter

BOTTER. v. tr. Pourvoir quelqu'un de bottes, à sa mesure, soit en les lui fabriquant, soit simplement en les lui vendant. Quel est le cordonnier qui vous botte? Je me suis botté à ce magasin.

Il signifie aussi Chausser quelqu'un avec des bottes. Venez me botter. Je vais me botter.

Fig. et fam., C'est un singe botté, il a l'air d'un singe botté, se dit d'un Homme petit, mal fait, qui est embarrassé dans son accoutrement.

botter


BOTTER ou BOTER, v. a. BOTIER, s. m. BOTINE, s. f. [2e é fer. aux deux premiers, dout. au 2d; boté, bo-tié.] Boter, c'est, 1°. faire des botes: Quel est le Cordonier qui vous bote, et neutralement: "Ce Cordonier bote bien, bote mal. = 2°. Mettre les botes: alez boter Monsieur; je vais me boter. = 3°. Se boter: amasser beaucoup de terre autour de ses pieds, en marchant dans un terrein grâs: "On ne peut marcher dans ce jardin qu'on ne se bote; je me suis horriblement boté: "Ce cheval s'est boté de manière à avoir peine à marcher.
   BOTIER, Cordonier qui fait des botes.
   BOTINE, s. f. Petite bote d'un cuir fort mince.

Traductions

botter

kick

botter

[bɔte]
vt
(donner un coup de pied à) → to kick
botter les fesses de qn → to give sb a kick up the backside
(= chausser) → to put boots on
(sujet chose) ça me botte → that's great
vi (RUGBY) → to kick the ball
botter en touche (fig) → to avoid the question