bouclier

bouclier

n.m. [ de [écu] bouclé, [écu] garni d'une boucle ]
1. Anc. Arme défensive, épaisse plaque portée au bras pour parer les coups de l'adversaire : Son bouclier de bronze le sauva plus d'une fois.
2. Fig. Moyen de protection, de défense : Le bouclier atomique américain. L'humour est un excellent bouclier.
Bouclier humain,
otage placé sur un site stratégique pour empêcher l'adversaire d'attaquer.
Levée de boucliers,
protestation générale contre un projet, une mesure ; bronca, tollé.

BOUCLIER

(bou-kli-é ; l'r ne se lie jamais ; l's se lie au pluriel: des boucliers épais, dites : des boukli-é-z épais) s. m.
Partie de l'armure défensive des anciens. Le bouclier se portait au bras gauche. Bouclier rond. Bouclier échancré. Bouclier d'osier. Les soldats armés de boucliers.
Sur un bouclier noir sept chefs impitoyables Épouvantent les dieux de serments effroyables [BOILEAU, Longin, Sublime, 13]
Fig. Faire un bouclier de son corps à quelqu'un, parer les coups qu'on lui porte.
Je lui fis si longtemps bouclier de mon corps [CORN., D. San. I, 3]
Ô vous hommes vaillants.... Qui faisant boucliers et remparts de vos corps.... [MAIR., Sophon. II, 2]
Levée de boucliers, démonstration par laquelle les soldats romains témoignaient leur résistance aux volontés de leur général. Fig. Démonstration armée, attaque à main armée. Il y eut dans la Vendée une levée de boucliers. Cette levée de boucliers était le prélude d'une guerre sérieuse. Dans les affaires politiques, démonstration d'attaque ou d'opposition.
Boileau [non le poëte] n'était pas content de ce que M. de Paris ne levait pas bouclier pour les jansénistes [SAINT-SIMON, 65, 78]
Fig. Sauvegarde, protection, défense.
Qui fut tantôt le bouclier et tantôt l'épée de son pays [FLÉCH., Tur.]
J'en parerai les coups du bouclier de la foi [ROTR., St Gen. III, 2]
Vous étiez son bouclier au milieu des alarmes [ID., Antig. I, 4]
La crainte de déplaire aux ducs et à Mme de Maintenon lui fit faire [à Fénelon] bouclier de modestie et de ses fonctions de précepteur [SAINT-SIMON, 31, 108]
Couvert du bouclier de ta philosophie, Le temps n'emporte rien de ta félicité [LAMART., Méd. I, 12]
Terme d'astronomie. Nom d'une file de petites étoiles en ligne courbe, entre l'épaule gauche d'Orion et Aldébaran, la plus brillante étoile du Taureau. C'est cette forme et la position de ces étoiles qui les a fait nommer le bouclier d'Orion, et, par abréviation, le Bouclier.
Dans les anciennes chroniques, et, d'après la physique d'Aristote et de Sénèque, jusqu'au XVIIe siècle, bouclier, sorte de météore igné.
Terme d'artificier. Planche mince de bois léger, découpée en forme de bouclier.
Partie du corps de certains animaux. Nom marchand de coquilles du genre des patelles.

REMARQUE

  • Autrefois bouclier était, en poésie, de deux syllabes, et Rotrou a encore suivi cet archaïsme. Écrit bucler, comme il l'était souvent, ce mot était dissyllabique ; écrit bouclier, quelques indices portent à croire que, dans la prononciation, une des consonnes tombait : boulier ; de là l'usage de le faire dissyllabique, lors même que la prononciation avait changé.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Tans coups [il] a pris sur son escu bucler [, Ch. de Rol. XXXIX]
  • XIIIe s.
    Li bers fiert Matamar sor son escu bocler ; De l'un chief dusqu'à l'autre li fait fendre et froer [, Chans. d'Ant. IV, 643]
  • XVIe s.
    Les heretiques modernes font bouclier d'Yrenée et Tertullien [CALV., Instit. 375]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. bloquier ; anc. catal. broquer ; espagn. et portug. broquel ; du bas-latin buccularius, c'est-à-dire clypeus buccularius, escu bucler ou bouclier, comme on disait ; dans escu bouclier, bouclier n'était qu'une épithète signifiant bombé (voy. BOUCLE), épithète qui a fini par éliminer le substantif et devenir le nom même de l'écu.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BOUCLIER. - HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    À plusieurs compagnons jeuans de l'espée et dou boukeler alans à une fieste... [CAFFIAUX, Régence d'Aubert de Bavière, p. 64]

bouclier

BOUCLIER. n. m. Arme défensive que les gens de guerre portaient au bras gauche et dont ils se servaient pour protéger leur corps. Un bouclier rond. Un bouclier ovale. Un bouclier de fer, d'airain, de cuir. Se couvrir de son bouclier. Parer du bouclier.

Levée de boucliers, Démonstration par laquelle les soldats romains témoignaient leur résistance aux volontés de leur général. Il signifie figurément Opposition bruyante ou Attaque à main armée. Faire une levée de boucliers. De quoi leur a servi cette grande levée de boucliers?

Par extension, Faire un bouclier de son corps à quelqu'un, Se mettre au-devant de quelqu'un pour le préserver des coups qui lui sont portés.

Il se dit figurément, au sens moral, de Ce que l'on considère comme une sauvegarde, une protection, une défense. Son âge, sa faiblesse lui sert de bouclier. Il se fait un bouclier de la faveur dont il jouit. Ce général est le bouclier de l'État. Ce prélat est le bouclier de la foi, le bouclier de la religion.

Il se dit encore, en termes de Ponts et Chaussées ou de Mines, d'un Appareil qui sert à étayer les terrains et à empêcher les éboulements dans les travaux d'excavation.

Par analogie, il se dit de Tout ce qui rappelle la forme d'un bouclier; en particulier, en termes d'Entomologie, il désigne l'Élytre de certains insectes, convexe et relevé sur les bords, et, en termes d'Automobilisme, une Sorte de pare-brise.

bouclier

Bouclier, Ancyle, ancylis, Clypeus, Scutum.

Faire une levée de bouclier, Praeludere.

Qui est garni d'un bouclier, Clypeatus, Scutatus.

Le milieu d'un bouclier, Vmbo.

Fait en rondeur comme un bouclier, Scutulatus.

Qui fait boucliers, Scutarius.

Lieu où on fait les boucliers, Fabrica scutaria.

bouclier


BOUCLIER, s. m. [Bou-klié; 2e dout. é fer.] Arme défensive, dont les gens de guerre se servaient autrefois pour se couvrir le corps, et qu'ils portaient au bras gauche. = Il s'emploie élégamment au figuré, en parlant des persones: "Hector fut long-temps le bouclier de Troie: "Le Seigneur est mon bouclier.
   On dit figurément, mais dans le style simple seulement, Faire une grande levée de boucliers; Faire de grands préparatifs pour une entreprise qui ne réussit pas.

Synonymes et Contraires

bouclier

nom masculin bouclier
Moyen de protection.
Traductions

bouclier

shield, shieldingלוח מגן (ז), מגן (ז), שריון (ז), תריס (ז), מֵגֵן, שִׁרְיוֹןschild, afweer, beschermingperisaiSchildασπίδαescudoщитscudo, palladioتُرْسštítskjoldescudokilpištit방패skjoldtarczasköldโล่kalkancái khiênщит (buklije)
nom masculin
grande plaque qui sert à se protéger

bouclier

[buklije] nmshield
voir aussi levée de boucliers
bouclier humain nmhuman shield