bouffir

(Mot repris de bouffirent)

bouffir

v.t. et v.i.
Enfler ; devenir enflé : L'alcool a bouffi son visage boursoufler grossir ; mincir

bouffir


Participe passé: bouffi
Gérondif: bouffissant

Indicatif présent
je bouffis
tu bouffis
il/elle bouffit
nous bouffissons
vous bouffissez
ils/elles bouffissent
Passé simple
je bouffis
tu bouffis
il/elle bouffit
nous bouffîmes
vous bouffîtes
ils/elles bouffirent
Imparfait
je bouffissais
tu bouffissais
il/elle bouffissait
nous bouffissions
vous bouffissiez
ils/elles bouffissaient
Futur
je bouffirai
tu bouffiras
il/elle bouffira
nous bouffirons
vous bouffirez
ils/elles bouffiront
Conditionnel présent
je bouffirais
tu bouffirais
il/elle bouffirait
nous bouffirions
vous bouffiriez
ils/elles bouffiraient
Subjonctif imparfait
je bouffisse
tu bouffisses
il/elle bouffît
nous bouffissions
vous bouffissiez
ils/elles bouffissent
Subjonctif présent
je bouffisse
tu bouffisses
il/elle bouffisse
nous bouffissions
vous bouffissiez
ils/elles bouffissent
Impératif
bouffis (tu)
bouffissons (nous)
bouffissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais bouffi
tu avais bouffi
il/elle avait bouffi
nous avions bouffi
vous aviez bouffi
ils/elles avaient bouffi
Futur antérieur
j'aurai bouffi
tu auras bouffi
il/elle aura bouffi
nous aurons bouffi
vous aurez bouffi
ils/elles auront bouffi
Passé composé
j'ai bouffi
tu as bouffi
il/elle a bouffi
nous avons bouffi
vous avez bouffi
ils/elles ont bouffi
Conditionnel passé
j'aurais bouffi
tu aurais bouffi
il/elle aurait bouffi
nous aurions bouffi
vous auriez bouffi
ils/elles auraient bouffi
Passé antérieur
j'eus bouffi
tu eus bouffi
il/elle eut bouffi
nous eûmes bouffi
vous eûtes bouffi
ils/elles eurent bouffi
Subjonctif passé
j'aie bouffi
tu aies bouffi
il/elle ait bouffi
nous ayons bouffi
vous ayez bouffi
ils/elles aient bouffi
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse bouffi
tu eusses bouffi
il/elle eût bouffi
nous eussions bouffi
vous eussiez bouffi
ils/elles eussent bouffi

BOUFFIR

(bou-fir)
V. a. Rendre enflé, en parlant des chairs. L'hydropisie lui a bouffi tout le corps.
V. n. Le visage lui bouffit tous les jours. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Se bouffir, v. réfl. Devenir bouffi.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Certes ains les devroient toutes lessier bouffir, Que leur ames por elles as deables offrir [J. DE MEUNG, Test. 1301]
  • XVIe s.
    Il en debvoit rapporter l'ame pleine, il ne l'en rapporte que bouffie [MONT., I, 146]
    Je me sens, dict il, enfler et bouffir, comme d'hydropisie [ID., III, 211]
    Hectiques, bouffis, lentigineux, et generalement tous cachectiques [PARÉ, VIII, 10]
    Dont se fait leucophlegmatie, qui fait le corps tout bouffi, et la couleur du visage basanée et blaffarde [ID., XVIII, 71]
    Les autres sont trop empoulez et presque creux d'enfleures comme hydropiques, les quels pensent n'avoir rien fait d'excellent s'il n'est extravagant, creux et bouffy [BONS., 584]
    Et d'autre part on le [l'homme] trouvera tout enflé et bouffi de vent [CHARRON, Sagesse, II, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Autre conjugaison de bouffer ; bourguig. bôfi.

bouffir

BOUFFIR. v. tr. Rendre enflé. Il ne se dit au propre qu'en parlant des chairs. L'hydropisie lui a bouffi tout le corps.

Il est aussi intransitif. Le visage lui bouffit tous les jours, Il s'enfle progressivement.

Le participe passé s'emploie comme adjectif. Visage bouffi. Par extension, Bouffi de rage, de colère, Qui a le visage altéré, gonflé par une violente colère. Fig., Être bouffi d'orgueil, de vanité, Être plein d'orgueil, de vanité, et le manifester par son air et ses manières. Style bouffi, Style ampoulé.

bouffir


BOUFFIR, ou BOUFIR, v. act. BOUFISSûRE, s. f. Il signifie, Enfler; mais il n'a d'usage qu'en parlant des chairs. Les humeurs lui ont boufi tout le corps. — v. n. Il boufit tous les jours davantage. — Il se dit sur-tout au passif: "Il est tout boufi; il a le visage boufi.
   BOUFISSûRE; Enflûre dans les chairs, causée par une indisposition. "Son embonpoint n'est que boufissûre. — On apèle boufissûre de style, le défaut d'un style ampoulé.

Synonymes et Contraires

bouffir

verbe bouffir
Enfler de façon disgracieuse.