bouffon

1. bouffon

n.m. [ it. buffo, comique ]
1. Personne dont les plaisanteries font rire : Être le bouffon de la classe amuseur, pitre
2. Fam. Individu rendu ridicule par sa conduite : Dans le milieu de la politique, il est considéré comme un bouffon pantin
3. Anc. Personnage grotesque que les rois gardaient auprès d'eux pour les divertir fou

2. bouffon, onne

adj. [ de 1. bouffon ]
Grotesque ; qui prête à rire : Se retrouver à la piscine sans maillot de bain, quelle situation bouffonne ! burlesque, cocasse

bouffon

(bufɔ̃)
nom masculin
1. personne qui amuse, qui fait rire être le bouffon de la classe
2. personne ridicule, niaise Ne fais pas attention à lui, c'est un bouffon !

BOUFFON1

(bou-fon) s. m.
Personnage de théâtre dont l'emploi est de faire rire. Cet acteur est un bouffon assez amusant. Le bouffon du roi. Fig. Un auteur dont les plaisanteries sont quelquefois excessives.
Si Horace est le premier des faiseurs de bonnes épîtres, Rabelais, quand il est bon, est le premier des bons bouffons [VOLT., Lettr. Mme du Deffant, 12 avril 1760]
Par dénigrement, celui qui cherche à amuser par ses plaisanteries. Il se plaît à faire le bouffon. Servir de bouffon, être un objet de moquerie. Au féminin, une bouffonne. C'est une petite bouffonne.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les propos de tous ces beuveurs, Que vous avez, buffons, baveurs, Vous font-ils frenatique [fou] ? [MAROT, IV, 165]
    C'est à ce mestier là que des biens on amasse, Non à celui des vers, où moins y a d'acquet Qu'au mestier d'un bouffon ou celui d'un naquet [homme de rien] [DU BELLAY, VI, 40, verso.]
    La bouffonne [plaisante] Atrie [D'AUB., Hist. II, 337]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. buffone, de buffare, railler, proprement bouffer (voy. ce mot) ; parce que celui qui dit des bouffonneries dit des choses que l'on compare au bruit qui s'entend quand on bouffe ou souffle, et, plus probablement, parce que l'art des bouffons consistait anciennement à faire des grimaces, dont la plus fréquente était de grossir ses joues.

bouffon

BOUFFON. n. m. Personnage de théâtre dont l'emploi est de faire rire.

On le dit, par extension et par dénigrement, d'un Homme qui prend à tâche de faire rire. Cet acteur est un bouffon assez amusant. C'est un excellent bouffon. Faire le personnage de bouffon. Il se plaît à faire le bouffon. Un mauvais, un insipide bouffon.

On l'emploie aussi au féminin. Faire la bouffonne. C'est une petite bouffonne.

Servir de bouffon, Être dans quelque société un objet de moquerie, de risée. Je vois bien, dit-il, que je sers ici de bouffon. On dit de même, Je ne prétends pas être votre bouffon. Suis-je donc votre bouffon?

Il s'emploie aussi comme adjectif. C'est un personnage bouffon. Avoir la mine bouffonne, l'humeur bouffonne. Discours bouffon. Style bouffon. Aventure bouffonne. Cela est bouffon, très bouffon.

On dit aussi, en parlant des Ouvrages de l'esprit, Le genre, le style bouffon et, par ellipse, Le bouffon.

bouffon


BOUFFON, ou BOUFON, subst. et adj. BOUFONER, v. n. BOUFONERIE, s. f. [3e é fer. au 2d, e muet au dern. dont la 4e est longue.] Boufon est celui, dont la profession est de faire ou de dire des chôses pour faire rire. Le Boufon de la Comédie; faire le personage de boufon. BOUFONER, c'est faire le boufon; il ne fait que boufoner. Boufonerie est ce qu'on fait ou ce qu'on dit pour faire rire. "Plaisante, ou fade ou méchante boufonerie.
   Rem. 1°. BOUFON, est aussi adjectif; cela est boufon, c'est un boufon personage; conte boufon, humeur boufone. — Il se plait à suivre; en vers, il peut précéder.
   Aux accès insolens d'une boufone joie
   La sagesse, l'esprit, l'honeur furent en proie.
       Boil.
Cette boufone joie paraît pourtant former une inversion un peu dûre.
   On dit, dans le style simple, Servir de boufon, de jouet à une compagnie; aimer ou se plaire à faire le boufon, à faire la boufone, à faire rire la compagnie.
   2°. BOUFONER, se dit moins des boufons de profession, que de ceux qui font les boufons dans les sociétés. Il se prend en mauvaise part, à moins qu'on n'y ajoute quelque adoucissement: il boufone agréablement.
   3°. BOUFONERIE, tout seul, n' anonce aussi que quelque chôse de bâs et de grossier. Pour en faire un éloge, il faut y ajouter quelqu'épithète honorable: agréable, charmante boufonerie. Il a l'art d' ennoblir ses boufoneries.

Synonymes et Contraires

bouffon

adjectif bouffon

bouffon

nom masculin bouffon
1.  Personnage ridicule.
pantin -familier: polichinelle -littéraire: histrion -populaire: zouave.
2.  Acteur qui doit faire rire.
Traductions

bouffon

ליצן (ז), לץ (ז), מוקיון (ז), מוּקְיוֹן, לֵץ, לֵצָן

bouffon

badut

bouffon

Narr

bouffon

шут

bouffon

小丑

bouffon

Šašek

bouffon

광대

bouffon

jester

bouffon

[bufɔ̃, ɔn]
adjfarcical, comical
nmjester