bouillie

bouillie

n.f.
1. Aliment plus ou moins pâteux composé de farine, de lait ou d'eau bouillis ensemble : Le bébé mange de la bouillie.
2. Pâte très fluide : Le pain est resté sous la pluie, ce n'est plus qu'une bouillie.
C'est de la bouillie pour les chats,
Fam. c'est un récit, un texte confus, incompréhensible.
En bouillie,
écrasé : Trouver des biscottes en bouillie dans leur paquet.

BOUILLIE

(bou-llie, ll mouillées, et non bou-yie) s. f.
Aliment fait de lait ou d'un autre liquide et de farine bouillis.
Si l'on veut absolument faire de la bouillie [J. J. ROUSS., Ém. I]
Cela s'en va en bouillie, cela a perdu sa consistance pour avoir trop bouilli.
Elle y fut en bouillie en un moment [SÉV., 282]
Fig.
C'est une âme de bouillie [SÉV., 44]
De la bouillie pour les chats, de la besogne perdue ; de la peine sans profit.
Pâte formée avec les chiffons bouillis, pour faire le papier et le carton.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Je di que boine boulie Et viande de maisnie Vaut mieus.... [, Bibl. des chartes, 4e série, t. V, p. 348]
    Nous savons bien que li quens Renaus a brasset ceste boulie, pour le descort dou conte de Saint-Pol [, Chron. de Rains, 145]
    Ceste l'aleta de son lait, N'ot autre boulie à li pestre [, la Rose, 10183]
  • XIVe s.
    Là junerent deux jours, mengant pain et boulie, N'i a chel à pité qui ne pleurt ne larmie [, Baud. de Seb. XI, 778]
  • XVIe s.
    Il ne vous faut plus donner de bouillie, vous estes tout dru [OUDIN, Curios. fr.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bouillir.

bouillie

BOUILLIE. n. f. Sorte d'aliment qui est tait de lait ou d'un autre liquide et de farine bouillis ensemble jusqu'à une certaine consistance et qu'on donne ordinairement aux petits enfants.

Fig. et fam., Cette viande s'en va tout en bouillie, Elle a perdu sa consistance pour avoir bouilli trop longtemps.

Fam. et fig., Faire de la bouillie pour les chats, Prendre de la peine pour faire une chose qui ne servira à rien.

Il se dit aussi des Chiffons bouillis et réduits en pâte liquide avec lesquels se fabriquent le papier et le carton.

En termes d'Agriculture, de Chimie et d'Industrie, il se dit d'une façon générale de Tous mélanges pâteux même obtenus à froid.

bouillie


BOUILLIE, s. f. [Mouillez les 2 ll; Rich. met aussi boulie, mais en le condamnant.] Sorte de mets préparé pour la nourriture des enfans, qui ne peuvent encôre mâcher et digérer les viandes. Elle se fait avec du lait et de la farine, délayés ensemble. — On dit d'une viande qu'on a fait bouillir trop long-temps, qu'elle s'en va toute en bouillie. — Faire de la bouillie pour les chats. (st. prov.) Se tourmenter beaucoup pour une chôse qui n'aboutira à rien.

Traductions

bouillie

Brei, Musgruel, mush, mess, porridge, pureebrij, pap, moesדייסה (נ), מחית (נ), מְחִית, דַּיְסָהfarinetes, gasòfia, menjussagrød, vællingkaĉopapilla, purépuuromingau, papas, purêbobbia, pappa, pappina, poltiglia (buji)
nom féminin
sorte de purée

bouillie

[buji] nf
(= aliment) → gruel; [bébé] → cereal
(fig)pulp
en bouillie → crushed