boulevard

(Mot repris de boulevards)

boulevard

n.m. [ moyen néerl. bolwerc, ouvrage de fortification ]
Large rue plantée d'arbres : Dimanche prochain, les boulevards parisiens seront interdits aux voitures.
Théâtre de boulevard,
théâtre de caractère léger où dominent le vaudeville et la comédie.

boulevard

BOULEVARD. n. m. T. d'ancien Génie militaire. Terre-plein d'un rempart, tout le terrain d'un bastion ou d'une courtine.

Il se dit, par extension, d'une Promenade plantée d'arbres qui fait le tour d'une ville et qui occupe ordinairement l'espace où étaient d'anciens remparts. Les boulevards de Paris. Se promener sur les boulevards. Les boulevards intérieurs, extérieurs.

Aujourd'hui, par une extension nouvelle, il se dit de Toute rue large, plantée d'arbres, qui traverse une ville.

Il se dit figurément d'une Place forte qui met un grand pays à couvert de l'invasion des ennemis. Cette place est le boulevard de l'Italie. Malte fut longtemps le boulevard de la chrétienté contre les Turcs.

boulevard


BOULEVARD ou BOULEVART, s. masc. [Trévoux met le premier; l'Académie et le Rich. Port. mettent le second. On peut préférer celui qu'on voudra, peu importe. 2e e muet; le d ou le t ne se prononcent pas. — Un Auteur moderne dit qu'on l' apelait autrefois bouleverd; et avec plus de raison: "Je m'en suis aperçu si tard, que j'étois près du boulevert. Histoire de Louis XI.] Rempart. — On ne se sert plus de ce mot au propre qu'en parlant des promenoirs qui ont conservé ce nom; mais il est toujours beau au figuré. "Rhodes étoit autrefois le boulevard de la Chrétienneté: "Le Tigre et l'Euphrate sont les deux puissans boulevards de Babylone. Vaug.

Traductions

boulevard

Boulevard, Ringstraßeboulevard, avenue, causewayboulevard, singel, hoofdwegשדרה (נ), שׂדרה, שׂדרותbulevardbulvárbulvardobulevarkörútbulevarbulevardбульварbulevardbulvarđại lộ, đường lớn, grande, routeβουλεβάρτο, λεωφόροςcorso, vialeБулевардBoulevard (bulvaʀ)
nom masculin
rue très large

boulevard

[bulvaʀ] nmboulevard