bourg

bourg

[ bur] n.m. [ lat. burgus, du germ. burg ]
1. Gros village qui sert de marché pour les villages voisins.
2. Agglomération centrale d'une commune, aux habitations regroupées (par opp. aux hameaux périphériques).

bourg

(buʀ)
nom masculin
gros village aller au bourg

BOURG

(bour ; le g ne se fait pas entendre, bien que l'Académie dise qu'on prononce bourk'. Cette prononciation, qui n'a plus pour elle l'usage, n'a par conséquent rien qui la justifie. Devant une voyelle, plusieurs prononcent le g comme un k : un bourg étendu, un bour-k étendu ; d'autres disent : un bour étendu. Au pluriel l's ne se lie pas : des bourgs étendus, dites : des bour-étendus ; cependant plusieurs prononcent en liant : des bour-z étendus) s. m.
Grand village où il se tient des marchés.
Ils habitaient un bourg plein de gens dont le cœur Joignait aux duretés un sentiment moqueur [LA FONT., Phil. et B.]
Bourg pourri, petit bourg d'Angleterre, qui, ayant le droit d'envoyer des membres au parlement, n'usait de ce droit que sous le bon plaisir de quelque grand seigneur, ou en trafiquait.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Quatre homes ou de burt ou de vile [, Lois de Guill. 43]
    Gesir [nous] pourrons au burc de St Denise [, Ch. de Rol. LXXV]
  • XIIe s.
    [Il] Ne trove borc ne castel qu'il nen praigne [, Ronc. p. 1]
    Ardant irons ses viles, ses chastiaux et ses bors [, Sax. XXVII]
    Mais um faiseit les portes del burc tutes guaitier [, Th. le mart. 49]
    Là o [où] estoient li champ et li maisnil, Les beles viles et li borc seignori, Croissent li bois, ronces et aubespin [, La mort de Garin, 2939]
  • XIIIe s.
    Com se il fussent né au bour à St Denis [, Berte, V]
    Bours et chastiaux et villes, fermetés et destrois [, ib. LXI]
    Li Grifon avoient mandé que il venist à la serre lorsque il seroit anuitié, et il le meteroient ou bourc [H. DE VALENC., XXIV]
    Maintenant se prist le roy à fermer [fortifier] un neuf bourc tout autour le viex chastiau, dès l'une mer jusques à l'autre [JOINV., 269]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. bor ; provenç. borc ; espagn. burgo ; ital. borgo ; du latin burgus, reçu dans la langue latine dès le IVe siècle, et qui se rattache à l'ancien haut-allemand burg, goth. baurgs, lieu fortifié. Il y a aussi, dans le celtique, borg, qui est gaélique. Comparez en grec, une tour.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. BOURG (bour), s. m. Usité dans cette locution : pastel bourg, pastel bâtard, variété de pastel qui doit être soigneusement extirpée des terrains où l'on cultive le pastel tinctorial.
    Un pastel bâtard qu'on nomme pastel bourg ou bourdaigne a la feuille velue [, Instr. gén. pour la teinture, 18 mars 1671, art. 265]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourg paraît être le radical de bourgène ou bourdaine (voy. du moins, ci-dessous, BOURG-ÉPINE, à l'étymologie).

bourg

BOURG. n. m. Grand village où il se tient des marchés. Gros bourg. Grand bourg.

Bourg pourri se disait en Angleterre de Certaines localités qui, ayant conservé malgré leur petit nombre d'habitants le droit d'envoyer des députés au Parlement, en trafiquaient ou ne l'exerçaient que sous le bon plaisir de quelques grands propriétaires.

bourg

Bourg, ou Bourgade, Il vient de Pyrgus purgos, en muant Py en Bu, et faisant Burgus purgos, turrim significat et castellum. Pagus.

Un gros bourg et village estant en une plaine, Pagus, Comopolis, Vicus. B. ex Liuio.

De bourg en bourg, Pagatim.

bourg

BOURG en BRESSE, Forum Segusianorum.

bourg


BOURG, s. m. BOURGADE, s. f. [Prononcez le g fortement, comme s'il était écrit bour-gue: l'e très-muet. Dans le Rich. Port. on dit, prononcez bourge: ce doit être une faute d'impression, et il manque un u devant l'e.] On apèle Bourg un gros Village, ordinairement entouré de murailles, Acad., ou autrement, une fort petite Ville. Fer. Trév. dit: ville non clôse, habitation qui tient le milieu entre la Ville et le Village. — Il faut s'en tenir à la dernière partie de cette définition: la première n'est pas juste; car il n'est pas de l'essence du Bourg de n'être pas clos.
   BOURGADE, se dit d'un petit Bourg. * En Provence et âilleurs, on le dit pour Faux-bourg. Il n'est pas Français en ce sens.

Synonymes et Contraires

bourg

nom masculin bourg
Gros village.
Traductions

bourg

urbeto

bourg

burgo, villa

bourg

borgo

bourg

[buʀ] nmmarket town
un gros bourg → a large market town