bourré

bourré, e

adj. Fam.
1. Plein ou trop plein : Une salle de spectacle bourrée bondé, comble
2. Ivre soûl

bourre

BOURRE. n. f. Amas de poils détachés de la peau de certains animaux à poil ras, tels que les boeufs, les vaches, les chevaux, etc. La bourre sert à garnir des selles, des bâts, des tabourets, etc.

Bourre de laine ou bourre lanice, La partie la plus grossière de la laine. Matelas de bourre lanice.

Bourre de soie, La partie la plus grossière du cocon, celle qui ne se dévide pas.

Fig. et fam., Il y a bien de la bourre dans cet ouvrage, Il y a du remplissage.

Il se dit aussi de Ce qu'on met par-dessus la charge d'une cartouche de fusil de chasse.

Il se dit, par extension, du Duvet qui couvre les bourgeons de quelques arbres et arbrisseaux, lorsqu'ils commencent à pousser. La vigne a gelé en bourre, Au moment où le bourgeon se formait.

bourre

Bourre, f. penac. Est proprement prins, cest assemblage de poil menuisé, dequoy les basts des asnes et mulets, colliers et selles des chevaux sont remplis pour la sauveté desdites bestes. Mais il se prend aussi pour la laine ainsi menuysée par le tondeur de draps, laquelle estant bien longue et demeurée de l'ouvrage des cardeurs, est appelée lanice, c. Bourre de laine, à la difference de l'autre, qui est de poil. Il se prend aussi pour la mousse veluë, qui vient és jointures du serment. Ainsi l'on dit, La bourre est abbattuë, Vellus e sarmento decidit. Et parce que la bourre est veluë, serrée et pressée, et non transparente, on appelle vin bourru, celuy qui est lousche et trouble. Bourre aussi par metaphore se prend pour la couverture ou dos de l'homme, quoy que non usitéement. Mais le verbe Bourrer est en frequent usage, pour batre et frapper sur la personne, Ictibus caedere, Verberare aut manu aut ligno. Ainsi dit-on, Il l'a bien bourré, ou, Je vous bourreray bien, Mirifice illum male multauit, Ego te egregie pugnis aut fustibus caesum dabo.

Bourre à remplir quelque chose, Leuconium, siue Leuconicum.

Ces choses servent de bourre, Haec in tomenti vsum veniunt.

boûrre


BOûRRE ou BOURE, s. f. [1re longue, r f. 2e e muet.] 1°. Poil de plusieurs animaux, qu'on détache de leurs cuirs et qui sert à rembourer des chaises, des selles, etc. = 2°. Ce qu' on met dans les armes à feu, après la poudre et le plomb. = 3°. Boûre de soie; la partie la plus grossière de la soie, après qu'elle a été dévidée.
   On dit figurément: "Il y a de beaux endroits dans ce livre; mais il y a bien de la boûre, c. à. d.; beaucoup de chôses qui ne servent que de remplissage. Cela n'est bon que pour le style familier.

Synonymes et Contraires

bourré

Traductions

bourré


bourrée

אבוס (ת), בלום (ת), מלא (ת), מסטול (ת), עמוס (ת), שתוי (ת), עָמוּס, בָּלוּםblau, besoffen, randvoll, voll, voller, zusammengepfercht, pappsattpissed, drunk as a skunk, stuffed, trashed, packed, plasteredsbronzo, farcitoسَكْرانožralýfuldπιωμένοςborracho, mamadokännissäpijan酔っぱらって술취한dronkenpære fullspitybêbadoпьяныйfullเมามาก เป็นคำสแลงdut gibi sarhoşsay rượu醉的 (buʀe)
adjectif
1. rempli, plein un sac bourré de vêtements
2. ivre être complètement bourré

bourré

[buʀe] adj
(= rempli) [salle, train] → packed, jam-packed; [valise] → crammed full
bourré de [salle, train] → packed with, jam-packed with; [valise] → crammed full of
bourré de monde → jam-packed
un portefeuille bourré de billets → a wallet stuffed with banknotes
(= ivre) → plastered >, pissed (Grande-Bretagne) >
Il était complètement bourré → He was completely plastered.