bourrade

bourrade

n.f. [ de bourrer, maltraiter ]
Coup brusque donné pour pousser qqn ou comme marque d'amitié : Donner une bourrade dans le dos d'un ami.

bourrade

(buʀad)
nom féminin
coup brusque donné à qqn pour le pousser ou comme marque d'amitié donner une bourrade amicale

BOURRADE

(bou-ra-d') s. f.
Terme de chasse. Atteinte du chien qui enlève du poil au lièvre qu'il court.
Par extension, coups de crosse de fusil, coups de poing.
Cela vous aurait épargné les bourrades que ces brutaux vous ont données [DANCOURT, les Curieux, 17]
Fig. Attaque en paroles ou vive repartie.
MM. des enquêtes donnèrent, à leur ordinaire, maintes bourrades à MM. les présidents [RETZ, II, 255]
Il [Brissac] lui donnait [à Fagon] des bourrades devant le roi qui mettaient Fagon en véritable furie [SAINT-SIMON, 339, 201]
Roquette remboursait accortement ces sortes de bourrades ; il n'en sourcillait pas [ID., 169, 8]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le roi le suivit [le duc de Parme qui battait en retraite], lui donnant toujours quelque bourrade [P. DE L'ÉTOILE, dans le Dictionnaire de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourrer.

bourrade

BOURRADE. n. f. T. de Chasse. Atteinte donnée par le chien au lièvre qu'il court et auquel il enlève du poil. Voyez BOURRER.

Il se dit surtout des Poussées que l'on donne à quelqu'un avec la crosse d'un fusil ou avec les poings.

bourrade


BOURRADE ou BOURADE, subst. fém. 1°. Ateinte qu'un lévrier done à un lièvre qui court. = 2°. Coup qu'on done à quelqu'un avec le bout d'un fusil.

Traductions

bourrade

por, zet

bourrade

Puff

bourrade

blow, thrust

bourrade

spintone

bourrade

[buʀad] nfshove, thump