boute-feu

BOUTE-FEU

(bou-te-feu) s. m.
Bâton garni à son extrémité d'une mèche pour mettre le feu au canon.
Celui qui mettait le feu au canon. Vieux en ce sens.
Incendiaire.
Fig. Celui qui excite des discordes, suscite des querelles.

REMARQUE

  • L'Académie écrit au pluriel des boutefeux. Les grammairiens remarquent que l'idée de pluralité ne tombe pas sur feu, que les boute-feu sont des gens qui boutent ou mettent le feu et non les feux, et que par conséquent il faut écrire les boute-feu. Cette observation est incontestable, si l'on met le trait d'union. On pourrait écrire en un seul mot boute-feu qui suivrait alors la règle de tous les substantifs ; ce qui ne serait pas une innovation, car on lit dans Malherbes, V, 23 : Impudents boutefeux de noise et de querelle.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Conclusion, se assemblerent et entrerent dedens le pays des Liegeois, boutant les feux par les maisons et par les bleds qui estoient prets de cueillir, et conduisoit iceux boutefeux le sire de Jumont [ALAIN CHART., Charles VII]
    Plusieurs compagnons d'icelle artillerie, comme canoniers, chargeurs, cartiers, aydes, boutefeux [ANDRÉ DE LA VIGNE, Voy. de Naples de Charles VIII, p. 156, dans LACURNE SAINTE-PALAYE]
  • XVIe s.
    Neron devenu parricide, boute-feu [MONT., I, 13]
    Les qualitez du mary sont les boutefeux de leur maltalent et de leur rage [aux jalouses] [ID., III, 341]
    Les divisions des Chartrains avec les gens de guerre les avoient faict commencer trop tard la ruine des fauxbourgs, dont avint qu'en voulant y remedier après le siege commencé par sorties et boute-feux, ils firent perte de leurs meilleurs soldats [D'AUB., Hist. I, 230]
    La vertu, la santé, le merite, la reputation sont les bouttefeus de cette rage [CHARRON, Sagesse, I, 29]
    Trois boutefeuz servant à la dicte artillerie, Archives de Harfleur [, dans JAL]

ÉTYMOLOGIE

  • Bouter, feu.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BOUTE-FEU. Ajoutez :
    Terme d'exploitation houillère. Ouvrier de choix chargé de faire sauter les mines à la poudre.
    M.... surveillant boute-feu à la compagnie des mines de Béthune [, Journ. offic. 14 sept. 1874, p. 6522, 3e col.]