bouton

bouton

n.m. [ de bouter ]
1. Bourgeon dont l'éclosion donne une fleur : Le cerisier est en boutons.
2. Petite pustule sur la peau : Boutons de varicelle.
3. Petite pièce de matière dure servant à orner ou à fermer un vêtement : Il manque deux boutons à sa veste.
4. Pièce mobile servant à actionner manuellement un mécanisme ou un appareil électrique : Bouton de porte poignée commutateur, interrupteur

BOUTON

(bou-ton) s. m.
Œil qui vient aux arbres, et qui donne naissance aux feuilles et aux fleurs.
La plante ouvre ses tendres boutons [FÉN., Tél. IX]
La fleur avant son épanouissement.
On remarque dans un bouton de rose naissante ce qui promet une belle fleur [FÉN., XIX, 124]
Pauvres enfants ! chacun d'eux pousse, Frais comme un bouton printanier [BÉRANG., Jeanne la Rousse.]
Bouton d'or, sorte de renoncule dont la fleur est d'un jaune d'or. Bouton-d'argent, variété à fleurs doubles de la matricaire des jardins. Au plur. Des boutons-d'or, des boutons-d'argent.
Par analogie, petites tumeurs arrondies qui se forment sur la peau. Des boutons de variole. Bouton de l'enfance, Voy. ENFANCE.
Petite pièce de métal ou d'étoffe, qui sert à attacher, par le moyen de la boutonnière, les différentes parties d'un vêtement. Les boutons d'un habit. Boutons d'argent. Boutons de soie, de fil, de drap, boutons faits d'un petit morceau de bois ou d'os recouvert de soie, de fil, de drap. Moules de boutons, petits morceaux de bois qui, recouverts d'étoffe, servent de boutons. Fig. Sa robe, sa soutane ne tient qu'à un bouton, se dit d'un homme qui est prêt à quitter la robe d'avocat ou de professeur, la soutane, et, en général, sa profession. Ne tenir qu'à un bouton, être très peu assuré.
La colère du roi fit peur aux Bouillon ; leur rang et leur échange ne tenaient qu'à un bouton [SAINT-SIMON, 76, 246]
Tout princes que sa beauté [de Mme de Soubise] avait su faire les Rohan, elle avouait librement que cela ne tenait qu'à un bouton [ID., 368, 121]
Mettre le bouton haut, rendre une chose difficile, onéreuse.
L'amant jaloux met le bouton bien haut à nos amants d'ici [SÉV., 411]
La dépense qu'il faisait met le bouton bien haut à son successeur [ID., 495]
Au manége, bouton de la bride, le petit anneau de cuir qui coule le long des rênes et sert à les resserrer. Mettre un cheval sous le bouton, raccourcir et tendre les rênes au moyen du bouton de la bride. Fig. Serrer le bouton à quelqu'un, le presser vivement, le menacer même.
Je suis homme pour serrer le bouton à qui que ce puisse être [MOL., G. Dand. I, 4]
Je lui ai serré le bouton [à M. le duc] et fait remarquer la différence de ce qu'il me disait [SAINT-SIMON, 509, 245]
Entre nous, sans façon, à Valère de près j'ai serré le bouton [REGNARD, le Joueur, III, 6]
Tout ce qui a la figure d'un bouton. Un bouton de porte. Un bouton de fleuret. Dans l'artillerie, bouton de culasse, l'espèce de boule qui termine la culasse d'un canon. Terme de chirurgie. Bouton de feu, ferrement terminé en forme de bouton que l'on chauffe et avec lequel on pratique une cautérisation limitée. Terme d'affineur. Bouton de fin, la petite portion d'or ou d'argent qui reste après l'opération de la coupelle. Terme d'architecture. Ornement de sculpture qui figure un bouton de fleur. Terme de coutellerie. Pointe arrondie des lames de ciseaux. Terme de lutherie. Nom des petites chevilles fixant les cordes de la harpe et de la guitare. Morceau de bois arrondi où est attachée la queue d'un violon. Terme de fauconnerie. Sommet d'un arbre. Terme de marine. Gros nœud au bout d'un cordage.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Consels d'orguel ne vaut mie un boton [, Ronc. p. 11]
    De vos menaces ne m'est pas un boton [, ib. 59]
  • XIIIe s.
    Mais onques [ils] n'en aprirent un bouton valissant [, Berte, CVII]
    Et dans Renart, qui deus boutons Ne donroit pas en son afere, Se couche un petit au derriere ; Si met son groing entre ses piez [, Ren. 4290]
    Boutons [de fleurs] i ot petis et clos, Et tiex qui sunt ung poi plus gros [, la Rose, 1647]
    Chasteé [chasteté], qui dame doit estre Des roses et des boutons.... [, ib. 2860]
    Et li bouton de l'oreiller Valent tout le tresor Gaifier [, Blancandin]
  • XIVe s.
    Cestes choses furent alleguées Devant le roy et pourposées Avecques mainte aultre raison ; Mais tout ne valoit un bouton [, Livre du bon Jehan, 146-148]
    À Pierre Boudet, orfevre, pour vingt boutons d'or, pour une boutonneure à surcot [DE LA BORDE, Émaux, p. 172]
    Quatre boutons en façon de lis esmailliez de blanc, où en chacun d'eux a un balay et trois perles [ID., ib.]
  • XVe s.
    On ne vous prise deux boutons, Et pour ce nous vous deboutons, Esloignant nostre compaignie [CH. D'ORL., Rond.]
  • XVIe s.
    Boutons serrez, roses ouvertes, Se passent trop legerement [MAROT, III, 139]
    Or afin que sainctes et anges Ne prennent ces boutons estranges [de syphilis] [ID., III, 226]
    Tantost ils laschent un petit la bride aux appetits de leurs enfans, et tantost aussi ils leur serrent le bouton, et leur tiennent la bride roide [AMYOT, Comment nourrir les enfants, 39]
    Ce sont comme fleurs et boutons d'une bonne nature, et qui se laissent bien cultiver par raison [ID., Mauvaise honte, 1]
    Deffaites trois boutons de votre estomach, et faites moi la grace de me dire pourquoi vous avez pu me haïr [D'AUB., Vie, CX.]
    La catastrophe fut sur les debtes du roi, ce qui ne fut pas agreable à ses maistres, non plus que d'avoir un peu trop serré le bouton sur les ecclesiastiques [ID., Hist. III, 123]
    Les munitions, et sur tout les bales, manquoient, et quelques soldats avoient mis leurs boutons en besongne [ID., ib. 273]
    L'expert mareschal lui donnera quelques boutons de feu, dont les cicatrices embelliront plustost qu'elles n'enlaidiront les jambes du cheval [O. DE SERRES, 309]
    L'enter à escusson, appellé aussi emplastration, morceau et bouton [ID., 666]
    Voyez au mois de may sur l'espine la rose ; Au matin un bouton, à vespre elle est esclose ; Sur le soir elle meurt [RONS., 657]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. boton ; catal. botó ; portug. botao ; ital. bottone ; de bout ou bouter, qui signifie mettre et pousser, au propre et au figuré.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BOUTON. Ajoutez :
    Nodosité qui se forme dans les fils.
    Les filés anglais ont une supériorité remarquable sur les nôtres ; ils sont très réguliers, bien nets, sans boutons, et d'une très grande force [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 503]
    Boutons du Nil, nom donné par les voyageurs à une maladie de la peau, lichen vésiculaire, commune dans les pays chauds.
    Bouton d'Alep, ou de Bagdad, ou de Biskara, maladie cutanée dont les habitants d'Alep, de Bagdad et d'autres villes en Syrie, et de Biskara en Afrique, sont affectés une fois en leur vie, et qui atteint les étrangers résidant momentanément en ces villes ; c'est un tubercule qui s'accroît pendant quatre ou cinq mois, s'ulcère et finit par se fermer en laissant une cicatrice indélébile.

bouton

BOUTON. n. m. Petit corps arrondi ou allongé que poussent les arbres et les arbustes et d'où naissent les branches, les feuilles ou les fleurs. Bouton à bois. Boutons à feuilles. Bouton à fruit. Il y a beaucoup de boutons à cet arbre.

Il se dit aussi d'une Fleur qui n'est pas encore épanouie. Un bouton de rose. Une fleur en bouton.

Il se dit, par analogie, de Petites tumeurs arrondies qui se forment sur la peau, soit au visage, soit en diverses parties du corps. Des boutons de petite vérole. Il a le visage tout plein de boutons. Il a un gros bouton sur le nez.

En termes d'Art vétérinaire, Boutons de farcin, Certaines tumeurs qui viennent aux chevaux lorsqu'ils ont le farcin.

Le bouton du sein, Le bout du sein, le mamelon.

Il se dit encore de Petites pièces de diverses matières, ordinairement rondes ou plates, quelquefois bombées ou en boule, qui servent généralement à retenir ensemble différentes parties d'un vêtement et que l'on passe, à cet effet, dans les fentes appelées Boutonnières, dans les ganses ou dans les brides. Bouton de métal. Bouton d'or. Bouton d'argent. Bouton de diamant. Bouton de nacre. Bouton uni. Bouton façonné. Habit garni de boutons. Attacher, coudre des boutons. Mettre des boutons à un manteau. Une garniture de boutons. Bouton de culotte, de gilet, de chemise. Des boutons de manchettes.

Prov. et fig., Serrer le bouton à quelqu'un, Le presser vivement sur quelque chose et quelquefois avec menaces.

Il se dit spécialement, par extension, des Insignes qui sont une marque de la profession qu'on exerce ou de la dignité dont on est revêtu. Bouton de livrée. Bouton de mandarin.

En termes de Chasse, Donner le bouton signifie Autoriser à porter le bouton par lequel se reconnaissent les chasseurs d'un même groupe.

Bouton de fleuret, Petite pièce de métal qui garnit l'extrémité d'un fleuret.

Le bouton d'une serrure, d'un verrou, La partie saillante et arrondie à l'aide de laquelle on pousse et on tire le pêne d'une serrure ou un verrou. On dit dans un sens analogue Le bouton d'un tiroir, d'un couvercle, etc. Le bouton d'une porte, Pièce de fer ou de cuivre, qui est ordinairement de forme ronde ou ovale et qui sert à tirer une porte à soi ou à l'ouvrir. Tournez le bouton. En termes d'Équitation, Le bouton de la bride, Le petit anneau de cuir qui coule le long des rênes et qui sert à les resserrer. En termes d'Arts, Bouton de fin, ou simplement Bouton, Petite portion d'or ou d'argent qui reste après l'opération de la coupelle, etc.

En termes de Botanique, Bouton d'or, Variété de la renoncule des prés, dont les fleurs sont doubles et d'un beau jaune doré. Bouton d'argent, Variété à fleurs doubles de la matricaire des jardins.

bouton

Le Bouton, ou Bourjon de la vigne, Gemma.

Les boutons et rejettons des arbres, et de toutes plantes, Oculi arborum.

Boutons de verolle.

Le bouton d'une rose, Alabastrus, per metaphoram.

Un floc et bouton de laine, Floccus.

N'estimer quelque chose non plus qu'un bouton de laine, Ne l'estimer rien, Floccifacere, Floccumfacere, Floccipendere, Non floccifacere.

Quand on abbat les boutons et rejettons d'une vigne superfluz, Oculatio.

bouton


BOUTON, s. m. 1°. Le petit bourgeon, que poussent les arbres et les plantes, et qui renferme les feuilles et les fleurs. — Il se dit au figuré, dans le style médiocre: "Les airs maniérés, les vapeurs, les soupers divins... les amitiés des lèvres, les amours d'un jour, toutes ces fleurs d'urbanité étoient dans le bouton, n'atendant qu'un coup de soleil pour éclôre. Coyer. — 2°. On apèle figurément boutons, certains bubes ou élevûres, qui viènent quelquefois aux diférentes parties du corps. = 3°. Petite boule d'or, d'argent, etc. ou de bois couvert de soie, de fil, etc. servant à atacher ensemble les diférentes parties d'un habillement. "Passer les boutons dans les boutonières. = 4°. Par extension, on le dit de plusieurs aûtres chôses, qui ont la figure d' un bouton d'habit. Le bouton qu'on met sur le bout du canon, pour servir de mire. Le bouton d'une serrûre d'un verrou, etc.
   On dit, proverbialement, serrer le bouton à... presser vivement: "Il lui serra le bouton. — Mettre le bouton haut; doner un exemple, dificile à suivre. "La dépense qu'il faisoit dans cette Province, met le bouton bien haut à son Successeur. — "Cela ne tient qu'à un bouton; à peu de chôse: "Sa soutane ne tient qu'à un bouton; il n'a pas d'engagement, ni d'atachement à son état. On dit, dans le même sens, d'un Abé, que son colet ne tient qu'à une épingle. — Je n'en donerais pas un bouton; cela ne vaut rien.

Synonymes et Contraires

bouton

nom masculin bouton
1.  État d'une fleur avant l'éclosion.
2.  Petite lésion de la peau.
Traductions

bouton

Knopf, Pickel, Finne, Akneknötchen, Hautpustel, Pustel, Drücker, Knospe, Schalterbutton, pimple, spot, bud, knob, doorknob, lump, nipple, stud, switch, zitknoop, knop, puistje, pukkel, puist, drukknop, bult, mee-eter, schakelaar, vlekאבעבועה (נ), כפתור (ז), נבט (ז), פצעון (ז), פקע (ז), פֶּקַעpuisieacne, graaknobotón, grano, acné, barro, interruptorbintik, kancinghnappurbottone, brufolo, boccio, manopola, pulsante, foruncolo, interruttoreknapp, kvise, filipens, knopp, bryter, flekkborbulha, botão, espinha, acne, interruptor, manchaκουμπί, εξάνθημα, βούλα, διακόπτης, σπυράκιпуговица, выключатель, прыщ, пятно, угриبَثْرَة, بُقْعَة, حَب, زِرّ, مِفْتَاحٌ كَهْرَبائِيّknoflík, puntík, pupínek, uher, vypínačbums, filipens, knap, kontakt, pletfinni, katkaisija, nappi, näppyläbubuljica, dugme, prekidač, prištićしみ, スイッチ, にきび, ボタン, 吹き出物단추, 뾰루지, 스위치, 여드름, 점guzik, krosta, pryszcz, przełącznikfinne, fläck, knapp, kvissla, strömbrytareกระดุม, จุด, สวิตช์ปิด/เปิดไฟ, สิวakne, düğme, elektrik düğmesi, sivilcecông tắc, đốm, khuy, mụn丘疹, 开关, 斑点, 纽扣бутон按鈕 (butɔ̃)
nom masculin
1. petit point gonflé sur la peau avoir des boutons
2. petit objet rond qui sert à fermer les vêtements recoudre un bouton
3. petit objet qui sert à faire fonctionner qqch appuyer sur le bouton de l'ascenseur
4. fleur qui n'est pas encore ouverte une fleur en bouton

bouton

[butɔ̃] nm
[vêtement] → button
(électrique)button
(BOTANIQUE)bud
un bouton de rose → a rosebud
(sur la peau)spot
J'ai un bouton sur le nez → I've got a spot on my nose.
[porte] → knob
bouton de manchette nm → cuff-link
bouton d'or nmbuttercup