brèveté

BRÈVETÉ

(brè-ve-té) s. f.
S'est dit pour brièveté (voy. BRIÈVETÉ).
Un des maîtres de notre éloquence a cru que la contrainte de la poésie, jointe à la sévérité de notre langue, m'embarrassait en beaucoup d'endroits, et bannirait de la plupart de ces récits la brèveté qu'on peut fort bien appeler l'âme du conte [LA FONT., Fabl. Préface]
On ne trouvera pas ici l'élégance et l'extrême brèveté qui rendent Phèdre recommandable [ID., ib.]