brûlage

(Mot repris de brûlages)

brûlage

n.m.
1. Destruction par le feu des herbes et des broussailles.
2. Action de brûler la pointe des cheveux après une coupe : Se faire faire un brûlage chez le coiffeur.

BRÛLAGE

(bru-la-j') s. m.
Action de brûler les herbes desséchées dans un champ.

ÉTYMOLOGIE

  • Brûler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BRÛLAGE. Ajoutez :
    Action de brûler du vin pour en faire de l'eau-de-vie.
    Dans le Midi, il est toujours question de grands brûlages, et, dans cette prévision, les acheteurs [de spiritueux du Nord] montrent de la réserve [, Journ. offic. 28 déc. 1874, p. 8628, 2e col.]
    Action de brûler un combustible pour se chauffer ou s'éclairer.
    On comptait, entre autres [aux États-Unis], plus de 362 000 hectolitres [d'alcool], le tiers de la consommation française, pour le brûlage et l'éclairage [, Journ. offic. 8 fév. 1874, p. 1096, 2e col.]

brûlage

BRÛLAGE. n. m. Action de brûler. Le brûlage des mauvaises herbes.