brûle-parfum

brûle-parfum

n.m. (brûle-parfums) ou

brûle-parfums

n.m. inv.
Vase dans lequel on fait brûler des parfums cassolette

BRÛLE-PARFUM

(brû-le-par-fun) s. m.
Vase dans lequel on brûle des parfums.
Un brûle-parfum, avec dragons et nuages en relief, le couvercle formé par un dragon tortueux [, Journ. offic. 23 déc. 1875, p. 10584, 3e col.]
Le brûle-parfum de l'empereur était en or massif et du poids de cinquante à soixante livres [HERVEY DE ST-DENIS, Mém. sur le pays connu des anciens Chinois sous le nom de Fou-Sang, p. 11, Paris, 1876]
Les Chinois en font [du nickel] des ustensiles de différentes formes, des cuillers, des coupes, des brûle-parfums [, le Temps, 9 avr. 1876, 2e page, 2e col.]
Au plur. Des brûle-parfums.

brûle-parfum

BRÛLE-PARFUM. n. m. Sorte de vase ou de réchaud reposant généralement sur un trépied et où l'on brûle des substances aromatiques. Des brûle-parfum.