brûlot

(Mot repris de brûlots)

brûlot

n.m.
1. Journal, tract, article violemment polémique : Un brûlot contre le pouvoir en place.
2. Anc. Petit bateau rempli de matières inflammables employé pour incendier les vaisseaux ennemis.
3. Au Québec, moustique dont la piqûre provoque une sensation de brûlure.

BRÛLOT

(bru-lo ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : les bru-lo-z ennemis ; brûlots rime avec faux, travaux, repos, etc.) s. m.
Terme de marine. Bâtiment chargé de matières inflammables et explosives, et destiné à porter l'incendie et la destruction.
Je fis une faute que personne n'a remarquée ; je ne pensai point à placer mes brûlots à la tête de la ligne des vaisseaux ; si j'avais pris cette précaution, j'aurais assurément brûlé quelque pavillon ennemi [, Mémoires de Villette, en 1690, dans JAL.]
Fig. Homme de parti disposé à tout risquer.
Morceau très poivré et très salé.
Eau-de-vie brûlée avec du sucre.
Synonyme de brûle-gueule.
Nom donné à des insectes qui, se trouvant dans l'herbe, s'attachent aux jambes de ceux qui y marchent.
Sorte de polissoir à l'usage du fabricant de glaces.

ÉTYMOLOGIE

  • Brûler.

brûlot

BRÛLOT. n. m. T. d'ancienne Marine. Bâtiment rempli de matières combustibles et destiné à incendier d'autres vaisseaux.

Il se dit, par extension, de l'Eau-de-vie ou du rhum que l'on allume pour relever une omelette, une salade d'oranges, etc.

Par analogie, il se dit d'une Sorte d'insecte qui, en automne, cause des démangeaisons à la peau en s'y attachant.

brûlot


BRûLOT, s. m. 1°. Bâtiment plein de matières combustibles et destiné pour brûler d' autres vaisseaux. = 2°. Morceau trop salé et trop poivré. = 3°. Figurément, homme ardent, inquiet, espèce de boute-feu. C'est un brûlot que cet homme.

Traductions

brûlot

[bʀylo] nm
(= livre) → red-hot book (= film) → red-hot film
(CUISINE)flaming brandy