branchu, ue

BRANCHU, UE

(bran-chu, chue) adj.
Qui a beaucoup de branches. Un arbre branchu.
Fig. Offrant deux branches, deux alternatives.
Croyez-vous que cette idée [d'accepter ou de n'accepter pas les honneurs qui lui sont offerts] branchue, et affreuse dans l'une et dans l'autre de ses deux branches, ne l'effrayera pas [le comte de Toulouse] ? [SAINT-SIMON, 510, 283]
Canard branchu, espèce de canard.
Les canards branchus, les linottes bleues brillent dans la verdure des arbres [CHATEAUB., Voy. Amérique, 398]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Un freisne [elle] vit lé et branchu, E mult espès e bien ramu [MARIE, Frêne.]
    Mès il n'orent geres erré Qu'il ont levé un cerf branchu De quatre branches et menbru [, Ren. 22343]
    Ormes i ot branchus et gros, Et avec ce charmes et fos [hêtres] [, la Rose, 1367]
  • XVIe s.
    L'erable est tout branchu, depuis la racine jusques aux branches [PALISSY, 28]
    Le millet-sarrazin a le tige branchu [O. DE SERRES, 110]

ÉTYMOLOGIE

  • Branche ; provenç. brancut.