brasier

(Mot repris de brasiers)

brasier

n.m. [ de braise ]
Foyer où brûle un feu vif ; incendie de très grande importance : La forêt n'est plus qu'un immense brasier qui empêche les sauveteurs d'approcher fournaise

BRASIER

(brâ-zié, l'r ne se lie jamais : un brasier ardent, dites : brâ-zié ardent ; au pluriel l's se lie : des brazié-z ardents) s. m.
Feu de charbons ardents.
Sur ce brasier souffle donc en silence, Ou d'un vieux livre interroge les mots [BÉRANG., Alchim.]
Par extension. La maison brûlait et ne fut bientôt qu'un brasier.
Et ce brasier croissant les repousse au dehors [MAIR., Mort d'Asdrub. V, 2]
Des hommes extrêmement ignorants condamneront au brasier un livre qu'ils n'auront pas lu [VOLT., Lettr. d'Argental, 25 avril 1763]
Fig.
De l'indigne brasier qui consumait mon cœur, Il ne me reste plus que la seule rougeur [ROTR., Venceslas. II, 2]
Son corps est un brasier, il a une fièvre ardente. Sa tête est un brasier, il est dans une grande exaltation.
Grand bassin de métal où l'on met de la braise pour chauffer une chambre.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Haister [rôti] [il] quisseit [cuisait] sur le bracer D'un sengler parcreü et grant [, Lai del desiré]
    Qui donc veïst cel asne ocire et destrenchier, E metre en la caudiere et sor le grant brasier.... [, Ch. d'Ant. VII, 899]
  • XVe s.
    Sur mol duvet assis ung gras chanoine, Lez ung brasier, en chambre bien nattée [VILLON, Ball. Contredit de Franc gontier.]

ÉTYMOLOGIE

  • Braise ; espagn. brasero.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BRASIER. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    [Scevola] pour montrer quel il estoit, s'estant faict apporter un brasier, veit et souffrit griller et rostir son bras, jusques à ce que l'ennemy mesme, en ayant horreur, commanda oster le brasier [MONT., I, 307]

brasier

BRASIER. n. m. Feu de charbons ardents.

Il signifie par extension Grand feu.

Fig., C'est un brasier que son corps, se dit d'une Personne qui a une fièvre ardente.

Fig., Sa tête est un brasier, Il s'échauffe jusqu'à l'exaltation.

brasier

Un brasier ou braise de feu, Pruna.

brasier

Brasier, Brasiller, voyez Braise.

brasier


BRASIER, s. m. [Bra-zié, 2e é fer. et dout.] 1°. Feu de charbon ardent. = 2°. Espèce de grand bassin de métal où l'on met de la braise pour chaufer une chambre. Voy. BRAISIER.
   BRASIER, se dit, au figuré, dans tous les styles: "Nos coeurs doivent être des brasiers ardens de l'amour divin. "Cet homme a une violente fièvre: son corps est un brasier.

Synonymes et Contraires

brasier

nom masculin brasier
Foyer de chaleur.
Traductions

brasier

blaze, infernoאש גחלים (ז), מחתה (נ), תבערה (נ), תַּבְעֵרָהvuurzee, brandpunt, hevigheid, vlammenzeerogo (bʀɑzje)
nom masculin
ensemble d'objets qui brûlent

brasier

[bʀɑzje] nm
(= incendie) → blaze, inferno
(fig)inferno