bravache

(Mot repris de bravaches)

bravache

n.m. et adj.
Personne qui fait semblant d'être brave : Ce n'est qu'un bravache fanfaron, fier-à-bras [litt.], matamore
adj.
Qui dénote ou manifeste un caractère fanfaron : Un air bravache.

bravache

(bʀavaʃ)
nom masculin
personne qui fait semblant d'être brave faire le bravache

bravache


adjectif
avoir un air bravache

BRAVACHE

(bra-va-ch') s. m.
Fanfaron de sa bravoure.
C'est un bravache ; on en plaisante ; il n'a plus de quoi être un héros [LA BRUY., 12]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Loubais fist une response fort bravasche [CARL., X, 10]
    Il avoit esté, en son temps, un fort bravasche soldat à la gasconne, mais à ce coup la braveté lui passa [BRANTOME, Sur les duels, p. 58, dans LACURNE DE SAINTE-PALAYE]
    Asseurezvous que je ne suis point un bravache ni si escervelé que vous me pensez [MONTLUC, dans le Dict. de DOCHEZ]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. bravaccio, de bravo, brave (voy. BRAVE), avec une désinence accio qui est péjorative.

bravache

BRAVACHE. n. m. Faux brave, fanfaron. Ce n'est qu'un bravache.

bravache


BRAVACHE, s. m. BRAVADE, s. fém. [2e brèv. 3e e muet.] Un bravache est un faux brâve, un fanfaron. — Bravade, est une action, parole, ou manière, par laquelle on brâve quelqu'un: "Il lui a fait une bravade. Il croit nous intimider par ses bravades.

Synonymes et Contraires

bravache

nom masculin bravache
Personne qui affecte la bravoure.
faiseur, fanfaron, faraud, hâbleur -familier: frimeur -littéraire: capitan, fier-à-bras, matamore, rodomont -vieux: tranche-montagne.
Traductions

bravache

[bʀavaʃ] nmbraggart