brayer

BRAYER1

(bra-ié) s. m.
Terme de chirurgie. Bandage destiné à soutenir une hernie.
Terme de fauconnerie. Le derrière d'un oiseau de proie.
Morceau de cuir qui sert à soutenir le battant d'une cloche. Espèce de collier de cuir pour porter une bannière. Cordage dont les maçons se servent pour élever du moellon ou du mortier. Petit marteau de fer qui sert aux balanciers des monnaies.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tout [il] le pourfent de ci tant qu'au braier [, Roncisv. p. 73]
  • XIIIe s.
    Un d'eus si vilement le conroie Que dou dos li trait tel corroie, Dont l'en poïst faire un braier [, Ren. 19063]
    Nul garnement de ventre, de braieus ou de croupes, de gorge.... [, Liv. des mét. 326]
  • XVIe s.
    Il faut leur faire porter brayers et ligatures propres à telle disposition [PARÉ, VI, 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. braguier, braier ; catal. braguer ; bas-lat. bracarium ; de bracca, braie (voy. BRAIE).

BRAYER2

(brè-ié) , je braye, tu brayes, il braye ou il braie, nous brayons, vous brayez, ils brayent ou ils braient ; je brayais, nous brayions, vous brayiez ; je brayai ; je brayerai ou braierai, ou braîrai ; je brayerais ou braierais, ou braîrais ; braye, brayez ; que je braye, que nous brayions ; que je brayasse ; brayant ; brayé v. a.
Terme de marine. Brayer un vaisseau, y appliquer du brai et autres enduits.

ÉTYMOLOGIE

  • Brai.

brayer

BRAYER. n. m. T. de Chirurgie. Bandage destiné à contenir les hernies.

Il désigne aussi, en termes d'Arts, la Ceinture de cuir à poche qui sert à porter une bannière, la Courroie qui maintient le battant d'une cloche, la Pièce de fer qui maintient le fléau d'une balance.

brayer

BRAYER. v. tr. Enduire de brai. Brayer un navire.

brayer

Brayer un navire, c'est le poisser, l'enduire de poix.

brayer

Brayer, m. acut. dissyllab. Est le mesme que Braye, voyez Braye, l'Italien dit Bracchiero, et l'Espagnol Braguero, et Braguera, Bracchali, Anto. Nebrissen. vel Fascia. Bud. ex Celso.

brayer


BRAYER, s. m. [Il vaudrait mieux écrire braïer, puisque l'a s'y prononce; au lieu qu'en écrivant brayer, il faudrait prononcer bré-ié.] Bandage pour ceux qui sont sujets aux descentes de boyau.

brayer


BRAYER, v. act. [Bré-ié: 2e é fer.] Enduire de brai.