bref

(Mot repris de brefs)

1. bref, brève

adj. [ lat. brevis, court ]
1. De courte durée : Notre séjour ici fut bref rapide ; long
2. Exprimé en peu de mots : Faire un bref résumé d'une entrevue concis, succinct ; prolixe laconique ; diffus, verbeux
D'une voix brève ou d'un ton bref,
de façon sèche et autoritaire : S'adresser à ses subordonnés d'un ton bref.
Être bref,
s'exprimer en peu de mots, d'une manière concise : Sois brève, je suis pressé.
Syllabe, voyelle brève,
dont la durée d'émission est courte.

bref

adv.
En un mot, enfin ; pour conclure : Bref, on ne le verra plus.

2. bref

n.m. [ lat. breve ]
Lettre du pape, ne portant pas son sceau.

BREF2

(brèf) s. m.
Nom qu'on donne aux lettres closes du pape, du moins à celles qui traitent de quelque affaire ; les officiers qui les font, se nomment secrétaires des brefs ; elles sont scellées en cire rouge, de l'anneau du Pêcheur, c'est-à-dire du cachet où saint Pierre est représenté en pêcheur, et qui doit être apposé en présence du pape.
Le pape a confirmé cette constitution par un bref [PASCAL, Prov. 17]
Clément XI croyait exceller à écrire en latin et à composer des homélies et des brefs [SAINT-SIMON, 469, 191]
Clément XI envoya des brefs à tous les prélats de Pologne [VOLTAIRE, Charles XII, 5]
Petit livre à l'usage des ecclésiastiques, et indiquant l'office de chaque jour. Bref à l'usage de Paris.
Terme de marine. Congé ou permission de naviguer.
Terme d'ancienne législation. Lettre de bref, lettres de chancellerie qu'on obtenait pour intenter une action.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Puis [il] lui livrat le baston et le bref [lettre] [, Ch. de Rol. XX]
    Nostre emperere vous enveie cest bref [, ib. XXX]
  • XIIe s.
    Le jour meisme [il] a maint brief seelé [, Ronc. p. 117]
    Le matin, li reis fist faire un brief, e mandad à Joab qu'il meist Urie là ù li esturs fust plus forz en la bataille [, Rois, 156]
    Faites faire erramant Vos chartres et vos briés à clerz bien escrivanz [, Sax. XX]
    Demain iront par tout no brief qui sont escrit [, ib. XXIV]
    Il fist ses briés escrire, si lur aveit livrez [, Th. le mart. 25]
  • XIIIe s.
    Le brief [il] lui fait escrire, tantost fu seellés [, Berte, CXXI]
    Si se pensa li rois que or estoit il poins [blessé] ; si fist escrire ses briés et envoiier à tous ses feaus [, Chron. de Rains, p. 66]
    Je vos aport ici un brief [, Ren. 11667]
    Et après deivent faire jurer à chascun des champions que il ne porte brief [brevet, talisman], ne charrai, ne sorseries [, Ass. de J. I, 187]
  • XVIe s.
    Le pape escrivit des briefs à tous les princes [LANOUE, 414]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. breu, brieu ; espagn. et ital. breve ; bas-lat. breve, lettre (ce qui est le sens habituel de bref dans l'ancienne langue) ; du latin breve, liste, agenda, sommaire ; de brevis, bref. Dans l'ancien français, au nominatif singulier li briés ou brés, au régime le brief ou bref ; au nominatif pluriel li brief ou bref, au régime les briés ou brés.

bref

BREF, BRÈVE. adj. Qui est de peu de durée ou d'étendue. Le temps que vous me donnez est bien bref. Assigner quelqu'un à bref délai. Une réponse brève. Par extension, Cet homme est bref dans ses décisions.

Dans Pépin le Bref, il signifie Qui est de petite taille.

Il se dit particulièrement, en termes de Grammaire, des Syllabes, des voyelles qu'on prononce rapidement. A est long dans Grâce et bref dans Race.

BRÈVE s'emploie comme nom féminin dans le même sens. En grec et en latin, les brèves et les longues sont très marquées. L'ïambe est composé d'une brève et d'une longue.

Avoir le parler bref, la parole brève, S'exprimer en peu de mots ou Parler d'une manière tranchante. On dit aussi dans le même sens Parler, répondre d'un ton bref.

Il s'emploie aussi comme adverbe et signifie Enfin, pour le dire en peu de mots. Je vous ai déjà dit que cela ne se peut, que cela ne doit pas être; bref, je ne le veux pas.

Fam., Parler bref, Avoir une prononciation prompte, tranchante.

Il s'emploie comme nom masculin pour désigner un Rescrit émané du Pape ou du grand pénitencier sur des affaires brèves et succinctes. Il reçut un bref du Pape. Solliciter, obtenir un bref. Le secrétaire des brefs. Bref apostolique.

Il se dit aussi d'un Livret écrit en abréviations qui indique les rubriques du bréviaire pour chaque jour. Un bref à l'usage de Paris, à l'usage de Rome.

bref

Bref, m. Qu'on dit aussi Brief, c'est court, petit, mais Bref represente plus sa descente, car ils viennent de ce mot Latin Breuis, tantost est nom adjectif: comme, en brief ou bref parler, Breui oratione, Et Pepin le Bref, Roy de France, fils de Charles Martel, ainsi surnommé par ce qu'il n'estoit que de quatre pieds et demy de haut, Tantost est adverbe, comme Bref ou Brief, je le veux ainsi, Breuiter aut vt paucis agam, haec mea est sententia. Brief est aussi un vocable approprié aux despeches des Papes faictes, Sub annulo Piscatoris, Selon ce on dit, un brief du Pape, Diploma Pontificium, voyez Bref.

Parler bref, ou plustost Bret, c'est bretonner, Intercise loqui, car ce n'est pas begayer, Balbutire, Aucuns rendent ce mot Bref, qu'ils expliquent bretonnant, par ce mot Latin Balbus.

bref


BREF, BRèVE, adj. [Le 1er è est moyen, le 2d est muet; l'f se prononce au masculin. Au Palais on dit, brief, briève.] Court, courte, de peu de durée, de peu d'étenduë.
   BREF, Court, Succint (synon.) Le premier, ne se dit que de la durée: le temps seul est bref. Le second, se dit à l'égard de la durée et de l'étenduë: la matière et le temps sont courts. Le troisième, ne se dit que par raport à l'expression: le discours seulement est succint.
   Rem. Bref est vieux; l'Académie en done deux exemples: Le temps que vous me donez est bien bref; cet homme est bref dans ses décisions. Hors du style plaisant, on dit plutôt court pour le premier, et court, ou précis pour le second. On dit également, qu'un Orateur, qu'un Prédicateur est court; qu'un discours, qu'un sermon a été fort court; on ne dit point bref dans ces ocasions. — Pour brève, on ne le dit que des syllabes, par oposition à celles qui sont longues dans la prononciation. Ainsi, l'on dira que la première syllabe, dans place, est brève, et que dans grâce elle est longue. — On le dit même comme substantif. "L'ïambe est composé d'une brève et d'une longue. "Les brèves et les longues sont bien marquées dans la langue Latine; elles ne sont pas encôre bien fixées dans notre langue.
   On dit, proverbialement, d'un homme qui se conduit avec circonspection, ou qui est fort cérémonieux, qu'il observe les brèves et les longues; et d'un homme habile et intelligent en quelque afaire; qu'il en sait les brèves et les longues. Voyez LONG, à la fin.
   BREF, adv. Enfin, pour le dire en peu de mots. Il n'est que du style familier.
   Bref, je ne puis d'un babil importun
   Flater les gens.        Rouss.
Mais dans le haut style, bref est ridicule.
  Bref, dans cette fierté, que leur gloire a fait naître,
  L'un, ne veut point d'égal, et l'autre point de maître.
      Brebeuf.
On dit, familièrement, parler bref; avoir une prononciation trop prompte, trop précipitée.
   EN BREF, adv. Brièvement, en peu de mots, est du style familier: "Nous n'en ferons mention qu'en bref, et autant que les faits pourront entrer dans notre plan. Anon. — Mais, en bref, en peu de temps, est vieux et hors d'usage: "Il reviendra en bref. Le Rich. Port. le met sans remarque. L' Académie dit qu'il vieillit.
   BREF, s. masc. 1°. Lettre du Pape: Bref Apostolique. Le Secrétaire des Brefs; il a reçu un Bref du Pape. = 2°. Petit livre, qui marque quel Ofice les Éclésiastiques doivent dire chaque jour. — On l'apèle en certains endroits, Directoire, et en plaisantant, Guidâne.

Synonymes et Contraires

bref

adjectif bref
1.  De courte durée.
grand, long, profond, prolongé -familier: longuet -littéraire: pérenne.
2.  Exprimé en peu de mots.

bref

Traductions

bref

(bʀɛf)

brève

(bʀɛv)
adjectif
court un bref instant

bref

brief, in short, briefly, in brief, shortבקיצור (תה״פ), לסיכומו של דבר, קצר (ת), קָצָרkurzσύντομοςсловом, недолгийوَجيزkrátkýkortbrevelyhytkratakbreve短い잠시의kortkortzwięzłybrevekortอย่างสั้นkısangắn gọn简短的
adverbe
pour résumer Bref, je ne suis pas d'accord.

bref

[bʀɛf, bʀɛv]
adj
(= court) → short, brief
Sa lettre était brève → His letter was short.
à bref délai → shortly
dans les plus brefs délais → as soon as possible
à plus ou moins brève échéance → sooner or later
(= sec) d'un ton bref → curtly
advin short
Bref, ça s'est bien terminé → To cut a long story short, it turned out all right in the end.
Bref, je ne veux pas y aller → Anyway, I don't want to go.
nm
en bref → in short
l'actualité en bref → the news in brief
nf
(= voyelle) → short vowel
(= information) → brief news item