brelander

(Mot repris de brelande)

BRELANDER

(bre-lan-dé) v. n.
En mauvaise part, ne faire que jouer aux cartes.
Le marquis de Nielles était d'ailleurs un fort pauvre homme qui avait laissé brelander sa femme à son gré [SAINT-SIMON, 387, 224]

ÉTYMOLOGIE

  • Brelan.

brelander

BRELANDER. v. intr. Jouer continuellement à quelque jeu de cartes que ce soit. Ne faire que brelander. Il est familier et se prend toujours en mauvaise part.

Il signifie aussi Fréquenter les brelans, les maisons de jeu. Dans ces deux acceptions, il est vieux.

brelander


BRELANDER, v. n. BRELANDIER, IèRE, s. m. et f. [1re e muet: 2e lon. 3e é fer. au 1er et 2d, è moyen et lon au 3e.] Brelander, c'est jouer continuellement au brelan. On ne le dit guère qu'en cette phrâse: il ou elle ne fait que brelanderBRELANDIER, BRELANDIèRE; terme injurieux qui se dit d' un homme et d'une femme, qui joûent continuellement aux cartes.