bretteler

(Mot repris de brettellerions)

BRETTELER

(brè-te-lé) L'Académie ne conjugue pas ce verbe, que, en attendant qu'elle suive une orthographe uniforme, on peut conjuguer : je brettelle, je brettelais, je brettelai, je brettellerai, je brettellerais, brettelant, brettelé, ou, avec l'accent grave, je brettèle, je brettèlerai, je brettèlerais) v. a.
Terme d'architecture. Tailler une pierre ou gratter un mur avec des instruments dentelés. Graver de légères hachures sur la surface d'une pièce d'orfévrerie.

ÉTYMOLOGIE

  • Bretter. On trouve dans le XIIIe siècle bretelle avec le sens de gravure : Si connois monseignor Begu, Qui porte un escu de breteles, Et sa lance de deux ateles Au tornoiement à la haie, Fabliaux manuscrits de St Germain, f° 70, verso, col. 1, dans LACURNE SAINTE-PALAYE.

bretteler

BRETTELER. v. a. T. d'Archit. Tailler une pierre ou gratter un mur avec des instruments à dents.