brigade

brigade

n.f. [ it. brigata, troupe ]
1. Corps de police ou de gendarmerie spécialisé dans un domaine particulier : Brigade antigang.
2. Unité militaire composée de plusieurs régiments : Brigade de chars.
3. Équipe d'ouvriers, d'employés qui travaillent ensemble sous la surveillance d'un chef.
Brigade de gendarmerie,
la plus petite unité de cette arme, installée dans chaque chef-lieu de canton français.

BRIGADE

(bri-ga-d') s. f.
Corps de troupes composé de deux régiments. Brigade d'infanterie, de cavalerie. Un général de brigade.
St-Simon l'a pris, dans l'ancienne armée, pour grade de brigadier.
M. de Noailles procura un régiment à Genlis et le poussa fort brusquement à la brigade [SAINT-SIMON, 25, 37]
Par extension, troupe, bande.
Le péril approchait, leur brigade était prête [CORN., Cid, IV, 3]
Et partout des passants enchaînent les brigades [BOILEAU, Sat. VI]
Autrefois escouade de cavaliers en général, aujourd'hui réunion de deux ou plusieurs gendarmes sous les ordres d'un brigadier, qui résident en une localité. Brigade de sergents de ville, réunion de quelques sergents de ville sous un chef, et pour un objet déterminé. Brigade de sûreté, réunion de quelques agents de police veillant à la sûreté d'une ville, d'un quartier pendant la nuit.
Dans les ports de mer, un certain nombre d'ouvriers ou de matelots réunis pour travailler. Une brigade de charpentiers, de calfats.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Puis quant la bourgeoise est en galles, Une caterve, une brigade Vient jouer aux sons des cimbales [COQUILL., Droits nouveaux.]
    Quant tu seras en ta maison et cuideras estre bien sauvement, je te y menerai tele brigade que tu ne oseras saillir ne yssir [DU CANGE, brigata.]
    Quant aux deux ducs, seigneurs anglois et les comtes dessus nommez, disnerent l'un avec l'autre comme en brigade [MONSTRELET, t. II, p. 178, verso, dans LACURNE SAINTE-PALAYE]
    À ces mots entra le preux Nozgel accompagné de deux escuyers, et salua toute la brigade, puis dist : Seigneurs.... [, Perceforest, t. V, f° 60, verso, dans LACURNE]
    Sire, combattons hardiement, combien qu'ils soient grant nombre de gens ; car en la plus grosse brigade point ne gist l'heur [, ib. t. III, f° 47, verso]
    Quand la brigade [deux ou trois buveurs] fut bien repue [LOUIS XI, Nouv. VII]
  • XVIe s.
    La cavallerie qui estoit dedans, couroit en trois brigades [D'AUB., Vie, LX]
    Les estrangers [au nombre de 300] se departent par brigades pour les garder [ID., Hist. II, 41]
    Tes bocages soient toujours plains D'amoureuses brigades De satyres et de sylvains [RONS., 415]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. brigata ; ital. brigada ; du bas-lat. brigare (voy. BRIGUER).

brigade

BRIGADE. n. f. Corps de troupes composé de plusieurs bataillons ou escadrons, sous le commandement d'un officier général. Il se dit ordinairement d'un Corps formé de plusieurs régiments. Cette brigade est commandée par tel général. Tel régiment est de brigade ou fait brigade avec tel autre. Brigade d'infanterie, de cavalerie. La première, la seconde brigade de telle ou telle division. Général de brigade.

Il se dit aussi d'une Escouade placée sous les ordres d'un officier subalterne dit Brigadier. Chef de brigade. Brigade de gendarmerie. Brigade de gardes municipaux, de sergents de ville, de douaniers, de gardes forestiers. Brigade de télégraphie militaire.

Brigade de cantonniers, en termes de Ponts et Chaussées, désigne l'Ensemble des cantonniers placés sous les ordres d'un cantonnier en chef.

Brigade de balayeurs, en termes d'Administration municipale, désigne les Balayeurs d'une section d'une ville groupés sous les ordres d'un même chef.

Par extension, il s'emploie pour désigner un Groupe d'ouvriers travaillant en commun sous les ordres d'un même surveillant. On dit plutôt ÉQUIPE.

brigade

Brigade, f. penac. Est diction collective, et signifie trouppe, compagnie. Une brigade de jeunes hommes, Adolescentium coitio, coetus, l'Italien dit Brigata.

brigade


BRIGADE, s. f. BRIGADIER, subst. masc. [3e e muet au 1er, é fer. et dout. au 2d.] Brigade est, 1°. troupe de gens de guerre d'une même Compagnie, sous un chef apelé Brigadier. = 2°. Division d'une armée, composée de plusieurs bataillons ou escadrons, sous le comandement d'un Oficier principal. — Brigadier, est celui qui comande une brigade. Brigadier des Armées du Roi, est un grade supérieur, qui est au dessous de celui de Maréchal de Camp.
   Rem. 1°. Scuderi avait blâmé Corneille d'avoir dit: leur brigade était prête, sous prétexte que, dans la troupe dont parlait le Poète, il y avait plus de cinq cens soldats. Mais l'Académie décida qu'en poésie, on prend brigade pour troupe, de quelque façon que ce soit. Sent. sur le Cid. — 2°. Au figuré familier, on apèle brigade, plusieurs persones ensemble: "Il nous arrive une brigade.

Traductions

brigade

brigadeחטיבה (נ), חֲטִיבָהafdeling, brigade [leger], groep, ploeg, brigadebrigadeBrigadebrigataБригадаBrigádaBrigade여단 (bʀigad)
nom féminin
groupe de gendarmes

brigade

[bʀigad] nf
(de police)squad
(MILITAIRE)brigade
brigade des stupéfiants nf
la brigade des stupéfiants → the drugs squad