brigandage

(Mot repris de brigandages)

brigandage

n.m.
Vol à main armée commis génér. par des bandes organisées : Se livrer à des actes de brigandage pillage

brigandage

(bʀigɑ̃daʒ)
nom masculin
vol commis par un groupe de personnes armées un homme suspecté de brigandage

BRIGANDAGE

(bri-gan-da-j') s. m.
Volerie à main armée.
Tu céderas ou tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté.... nous verrons la fin de tes brigandages.... et la navigation va être assurée par les armes de Louis [BOSSUET, Marie-Thér.]
Volerie en général.
Vous êtes pilier né de tous les lansquenets Qui sont pour la jeunesse autant de trébuchets ; Un bois plein de voleurs est un plus sûr passage ; Dans ces lieux jour et nuit ce n'est que brigandage [REGNARD, Joueur, I, 7]
Par extension, concussion, exaction, déprédation.
Une compagnie qui, dans son administration indienne, n'a subsisté que d'un secret brigandage [VOLT., Louis XV, 35]
La régie était un chaos, l'ignorance extrême, le brigandage au comble [ID., Louis XIV, 4]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Les brigandaiges de Dangier [CH. D'ORL., Ball. 86]
  • XVIe s.
    Ce que les barbares jadiz appelloyent proesses, maintenant nous appellons briguanderies et meschancetez [RAB., Gar. I, 46]
    Les Hespagnolz estimoient encore lors, que c'estoit une belle chose que vivre de brigandage [AMYOT, Marius, 7]
    Brigandages, larcins et tout ce que la nuit Renferme de mauvais quand le soleil ne luit [RONS., Le bocage royal, 1re partie, à lui-même.]

ÉTYMOLOGIE

  • Brigand.

brigandage

BRIGANDAGE. n. m. Pillage, crime commis avec violence et à main armée, et le plus souvent par des malfaiteurs réunis en troupe. Ce n'était alors que brigandage par toute la France. Exercer des brigandages. Arrêter, réprimer le brigandage.

Il se dit, par extension et familièrement, pour Concussion, exaction, déprédation. Les traitants furent punis pour les brigandages qu'ils avaient exercés sur le peuple. C'est une administration où il se fait des brigandages scandaleux.

brigandage

Brigandage, m. penac. Est volerie és chemins publiques: Grassatio, Plinius lib. 13. c. 22. grassatura Sueton. in Tiber. Latrocinium, Et est de la forme de carnage, truandage et semblables.

Synonymes et Contraires

brigandage

nom masculin brigandage
1.  Vol à main armée.
déprédation, pillage -littéraire: rapine.
2.  Action malhonnête.
Traductions

brigandage

גזלנות (נ), גניבה (נ), שדידה (נ), שְׁדִידָה, גַּזְלָנוּת

brigandage

brigantaggio

brigandage

brigandage

brigandage

[bʀigɑ̃daʒ] nmrobbery