brigandine

BRIGANDINE

(bri-gan-di-n') s. f.
Armure ancienne en forme de cotte de mailles.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Arbalestriers à pied armez de bonnes brigandines, salades et arbalestes bien garnies de viretons [JUVÉNAL DES URSINS, Hist. de Ch. VI, 1416, p. 333, dans LACURNE SAINTE-PALAYE]
  • XVIe s.
    Ouvriers parfaits de forger brigandines [ST-GELAIS, Verger d'honneur.]

ÉTYMOLOGIE

  • Brigand, soldat à pied. Armure ainsi dite par ce que ces soldats la portaient.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BRIGANDINE. Ajoutez : - REM.
    Voici la description complète de la brigandine : armure composée de lames articulées, placées à recouvrement, liées entre elles par des rivets dont on voit les têtes ; cette armure, très employée au XVe siècle, était celle de l'archer à cheval des compagnies d'ordonnance, et souvent celle du gentilhomme qui ne pouvait se procurer une armure de plates [PENGUILLY, L'HARIDON, Catal. du Musée d'artillerie, p. 222]

brigandine

BRIGANDINE. s. f. Sorte d'armure ancienne en forme de corset ou de cotte de mailles.

brigandine

Brigandine, f. penac. Est une espece d'armure de fer dont les brigans estoient armez, faite à lames estroites, qui consent aux courbeures et plieures du corps de l'homme qui en est armé, ce que ne fait le corcelet, Lorica laminata, ferreis lamellis contexta, qu'on appelle autrement, esquailles, Thorax squammis ferreis contextus.

Brigandine à double escaille, Bilix lorica.