brique


Recherches associées à brique: brick

1. brique

n.f. [ néerl. bricke ]
1. Matériau de construction à base d'argile, moulé mécaniquement et cuit au four, en forme de parallélépipède rectangle : Une maison en brique ou de brique. Un mur de briques ou en briques creuses.
2. Emballage en forme de brique ; produit présenté sous cette forme : Une brique de lait.
3. Fam. Avant l'euro, un million de centimes.
adj. inv.
De couleur rougeâtre : Des chaussettes brique.

2. brique

n.f. [ du germ. brekan, briser ]
En Suisse, éclat, fragment, tesson.

BRIQUE

(bri-k') s. f.
Pierre factice, de forme rectangulaire, composée d'une terre grasse ou rougeâtre, qu'on fait cuire au feu, et qui sert à bâtir. Un cent de briques. La brique crue est composée d'une terre blanchâtre, qu'on fait sécher longtemps sans l'aide du feu.
Auguste se vantait d'avoir trouvé Rome de brique et de la laisser de marbre [FONTENELLE, Czar Pierre.]
Il faut me fournir de la paille, si on veut que je cuise des briques [VOLT., Lett. d'Argental, 1er nov. 1760]
Fig.
Vous ne doutez pas, monsieur, de l'honneur et du plaisir que je me fais, de mettre quelquefois une ou deux briques à votre grande pyramide [VOLT., Lett. Diderot, 26 juin 1758]
Ton de brique, couleur de la brique rougeâtre.
Par analogie. Brique de savon, d'étain, masse de savon, d'étain qui a la forme d'une brique.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nul assaut [ils] ne doutent [craignent] la briche [G. GUIART, t. I, p. 146]
    Le peril n'en doutent la briche [G. GUIART, t. II, p. 57]

ÉTYMOLOGIE

  • Bressan, breque de pan, morceau de pain ; génev. brique, débris, éclat, pièce, morceau ; provenç. briga, briza, miette, débris ; ital. bricco, brique ; angl. brick ; de l'anglo-saxon brice, fragment : ainsi la brique est proprement un fragment, sens qu'on retrouve dans nos patois et dans les exemples de G. Guiart, où la briche, signifiant petit morceau, renforce la négation, comme font mie, pas, point

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BRIQUE. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    Hautes montagnes fecondes en beaucoup de singularités et une infinité de pierres de brique, dont ils font des coins à fendre le bois [, l'Histoire notable de la Floride, contenant les trois voyages décrits par le capitaine Laudonnière, Paris, Janet, 1853, p. 90]

ÉTYMOLOGIE

  • Ajoutez : la pierre de brique de l'exemple ci-dessus est sans doute un silex.

brique

BRIQUE. n. f. Terre argileuse blanche ou rouge, pétrie, moulée ordinairement en forme de carreau plus ou moins épais, puis séchée au soleil ou cuite au feu, et dont on se sert pour bâtir. Faire de la brique. Four à brique. Bâtir en briques. Maison de brique ou de briques. Dans les pays chauds, on se contente de faire sécher la brique au soleil.

Par analogie, Couleur de brique. Ton de brique ou, par ellipse, Couleur brique, Qui présente la couleur rougeâtre de la brique.

Par analogie, Brique d'étain, de savon, etc., Masse d'étain, de savon, etc., qui a la forme d'une brique.

brique

Brique, f. penac. Est l'une des trois especes de terre cuyte au four pour employer en bastiment, dont les deux autres sont tuyle et quarreau, estant Brique celle qui de la figure quarrée, Heteromekes, et de plus d'espesseur que les autres, servant à bastir cheminées et murs, soit de maisons soit de villes et forteresses, comme il se voit toutes pars au pays d'Italie, et en maintes contrées d'Espagne et de Gaule, et tuyle, celle qui est de mesme figure, mais moins espaisse, et ores plate avec un crochet, comme on en use en France; ores canellée, comme on en use en Languedoc et pays attenans, car quant à festiere et gouttiere, ce sont sous especes de tuile canellée, et quarreau, celle qui est purement quarrée, et de tenveté moyenne entre la brique et la tuyle, usité en façons de tous pavez à couvert, car en pavez de rues, la brique couchée de costé est usitée en Italie, Later laterculus coctilis.

brique

Qui est fait de brique, Lateritius.

Bastiment de brique, Structura testacea, B.

brique


BRIQUE, s. f. [Brike, 2e e muet.] Terre argileûse, pêtrie et moulée, cuite au Soleil et au four, et dont on se sert pour bâtir. "Toulouse n'est bâtie que de brique.

Traductions

brique

Backstein, Ziegel, Ziegelstein, Brikett, Stein, Pappkartonbrick, screed, briquette, cake, ingot, piece, pig, cartonbaksteen, klinker, steen, bouwsteen, stuk, tichel, 1 miljoen oude franken, blok, kartonnen doosלבנה (נ), לְבֵנָהbaksteenmaómursten, kartonτούβλο, πλίνθος, χαρτοκιβώτιοbrikoladrillo, cartóntéglabatamúrsteinnmattone, cotto, laterizio, confezionelatermurstein, pappesketijolo, tejolo, embalagem, embalagem longa-vidaкирпич, упаковка для пищевых продуктовtegelsten, kartongtuğla, karton kutuطوبَة, عُلْبَةٌ مِنَ الكَارْتُونcihla, kartonpahvilaatikko, tiilicigla, kartonボール箱, 煉瓦벽돌, 상자cegła, kartonกล่องบรรจุกระดาษหรือพลาสติก, อิฐgạch, hộp bìa các tông, 硬纸盒Тухла (bʀik)
nom féminin
matériau de construction

brique

[bʀik]
nf
(= matériau) → brick
(= argent) 10,000 francs
adj invbrick red