brisement

brisement

n.m.
Action de briser ; fait d'être brisé : Brisement de cœur.

BRISEMENT

(bri-ze-man) s. m.
Action de briser.
Le brisement des images et des autels [BOSSUET, dans LAVEAUX]
Fig. Brisement de cœur, vif repentir, douleur profonde.
Choc des flots qui se brisent. Le brisement des flots contre la côte.
Le brisement de la mer m'avertit que le vent s'était levé [CHATEAUBR., Itin. 271]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Brisement des images, emploi des reliques en monnoie [D'AUB., Hist. I, 136]
    Les dents pour le brisement et mastication des viandes [PARÉ, XVIII, 30]
    Pilleries, brisemens d'images et saccagemens de temples [CONDÉ, Mémoires, p. 646]

ÉTYMOLOGIE

  • Briser.

brisement

BRISEMENT. n. m. Action de briser, de mettre en pièces. Le brisement des images.

Il se dit spécialement des Flots qui se brisent par suite d'un choc violent contre un rocher, une digue, une côte, etc.

Fig., en termes de Dévotion, Brisement de coeur signifie Douleur profonde causée par le regret d'avoir offensé Dieu. Il signifie aussi, en général, une Douleur vive et profonde.

brisement


BRISEMENT, s. m. [Brizeman: 1re lon. 2e e muet.] État de ce qui est brisé. — Le P. Bouhours ne croyait pas ce mot français; cependant des Auteurs polis n'ont pas fait dificulté de s'en servir, dit l'Auteur des Réflexions, mais seulement dans le figuré, comme brisement de coeur. — L'Acad. ne l'avait pas dabord mis dans son Dictionaire. Dans les éditions postérieures, elle le met au propre, brisement des flots, et au fig. brisement de coeur. — On l'a emploié aussi en parlant des Iconoclastes, et Bossuet s'en est servi en racontant les fureurs des Protestans, aussi bien que de briseur; brisement des images et des autels; briseur d'images. — Un Auteur fort moderne l'a dit des glaces: dont le brisement (dans les mers du Nord) en forme de nouvelles. Enfin, un Prédicateur, qui vit encôre, dit dans un sermon contre les Incrédules: "Quels sont les fruits de cette Philosophie impûre et ténébreûse? Le relâchement de tous les liens qui unissent les hommes, et le brisement de tous les freins qui peuvent les contenir.

Synonymes et Contraires

brisement

nom masculin brisement
Littéraire. Fait d'être brisé.