bronchade

(Mot repris de bronchades)

BRONCHADE

(bron-cha-d') s. f.
Action de broncher. Son cheval fit une bronchade.
Toutes les révérences et tous les pas qu'il fit en lui donnant la main furent autant de bronchades [SCARR., Rom. com. I, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Broncher.

bronchade

BRONCHADE. s. f. Action de broncher. Son cheval fit une bronchade. Il vieillit.

bronchade


BRONCHADE, s. f. BRONCHER, v. n. [1re lon. 2e é fer. au 2d.] Broncher, c'est faire un faux pas: bronchade est l'action de broncher, Trév. dit aussi bronchement: mais l'usage n'a pas adopté celui-ci..
   BRONCHER, au figuré, c'est faire une faûte légère: il ne faut pas broncher devant lui. — Il se dit aussi d'un Orateur, quand la mémoire lui manque. = Le Proverbe dit: il n'y a si bon cheval qui ne bronche: il n'y a~ point d'homme si habile, qui ne se trompe quelquefois: Quandque bonus dormitat Homerus.