brûlerie

(Mot repris de brulerie)

brûlerie

n.f.
1. Atelier où l'on brûle du café.
2. Distillerie d'eau-de-vie.

brûlerie

(bʀylʀi)
nom féminin
1. lieu où l'on fait griller le café travailler dans une brûlerie
2. lieu où l'on fabrique de l'eau-de-vie une ferme avec une brûlerie

BRÛLERIE

(bru-le-rie) s. f.
Fabrique d'eau-de-vie.

ÉTYMOLOGIE

  • Brûler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BRÛLERIE.
    Ajoutez :
  • Exploitation où l'on brûle des vins, des cidres, des marcs, des fruits, pour en faire de l'eau-de-vie, à la différence des distilleries où l'on tire de l'alcool des mélasses, des betteraves, des grains, etc.
  • Action de brûler, de consumer par le feu.
    Il y a dans toutes ces brûleries [les Lettres de la Montagne brûlées à Genève, à la Haye] quelque chose de si niais et de si bête, qu'il faut être plus qu'enfant pour s'en émouvoir [J. J. ROUSS., Lett. à M. D. 7 fév. 1765]

brûlerie

BRÛLERIE. n. f. Lieu où l'on distille. Fabrique d'eau-de-vie.

brûlerie


*BRûLERIE, s. f. Mot forgé, qui ne peut être bon que pour le style comique ou critique. "Il fit cesser cette brûlerie (des Sorciers) dès qu'il parvint à la Régence. Leibnitz.