buhot

BUHOT

(bu-o) s. m.
Pièce du métier du tisserand. Fil propre à faire la chaîne d'une étoffe. Partie de la chaîne dont les étoffes sont composées.
Plumes d'oie peintes qui servent d'enseigne aux boutiques des plumassiers.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    En sa meson n'ot nule entrée, Fors un buiot [conduit], quant est fermée ; Là ot tendu laz por li prendre [, Ren. 13748]
  • XIVe s.
    Un buhot [tuyau] d'argent à porter plume d'autrice [autruche] [DU CANGE, buheterius.]

ÉTYMOLOGIE

  • Buhot, buiot, veut dire tuyau, et est un diminutif de buie, sorte de vase. Le buhot des tisserands a été ainsi dit à cause de sa forme arrondie ; le buhot des plumassiers, à cause du buhot qui servait à porter des plumes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BUHOT.
    Ajoutez :
    Les étamines virées simples, autrement dites jaspées, auront la chaîne de 35 à 36 portées de 28 fils ou buhots chacune [, Arrêt du Conseil portant règlement pour les manufactures d'Amiens, 17 mars 1717]
    En Normandie, buhot ou buhet, qui signifie sac ou étui, a pris le sens particulier de la corne, contenant de l'eau, que les faucheurs suspendent à leur ceinture, pour y placer leur pierre à aiguiser [H. MOISY, Noms de famille normands, p. 48]