bulle

Recherches associées à bulle: bulle d'air

1. bulle

n.f. [ lat. bulla, sceau ]
1. Autrefois, sceau de métal attaché à un acte pour l'authentifier.
2. Lettre portant le sceau du pape et que l'on désigne génér. par les premiers mots du texte.

2. bulle

n.f. [ lat. bulla, bulle d'air ]
1. Globule d'air, de gaz qui s'élève à la surface d'un liquide, d'une matière en fusion : Bulles de savon. Des bulles dans le champagne.
2. Soulèvement de la peau rempli de liquide, qui forme une petite bosse ampoule, cloque
3. Élément graphique qui sort de la bouche des personnages de bandes dessinées et qui renferme leurs paroles, leurs pensées phylactère
4. Espace où l'on se sent protégé, où l'on peut s'épanouir : La bulle familiale.
5. Enceinte stérile transparente dans laquelle vivent certains enfants (appelés enfants bulle) atteints de déficience immunitaire grave.
6. Arg. scol. Zéro : Avoir une bulle en dictée.

3. bulle

adj. inv.
Papier bulle,
papier jaunâtre, grossier et résistant, utilisé pour l'emballage.

BULLE1

(bu-l') s. f.
Globule rempli d'air qui s'élève à la surface des liquides en mouvement, en ébullition, en fermentation. Bulle d'air, petite quantité d'air enfermée dans une matière coulée. Bulle de savon, petit globe transparent et rempli d'air, qu'on forme avec un chalumeau trempé dans de l'eau de savon.
Laissez ; tous ces enfants sont bien là ; qui vous dit Que la bulle d'azur que mon souffle agrandit à leur souffle indiscret s'écroule ? [V. HUGO, F. d'aut. 15]
Terme de médecine. Grosse vésicule qui s'élève à la surface de la peau. Les bulles du pemphigus.
Terme d'archéologie. Petite boule de métal que les patriciens romains portaient au cou jusqu'à dix-sept ans.
Des toges, des prétextes, des bulles [J. J. ROUSS., Ém. IV]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Loiet [liés] furent au mast dont la perche est quarrée, De chainnes, et de corde, et de bule ferrée [, Baudouin de Seb. VIII, 407]
  • XVe s.
    En plus de cent manieres ils [les singes] me firent la moue et tant de grimaces que je ne sauroye dire, en barbetant des dentz, et aulcuns en y avoit qui me montrassent leurs bulles [fesses, par comparaison avec des boules] [, Perceforest, t. IV, f° 9, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Trois petites ampoulles semblables à trois petites bulles ou vessies, ressemblantes à celles qui s'eslevent en l'eau agitée par la pluie [PARÉ, XVIII, 9]
    Il faut choisir les vaisseaux bien cuits, sans bulles, non fissurés, égaux de toutes parts [ID., XXVI, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Bulla, bulle, le même que boule (voy. ce mot).

BULLE2

(bu-l') s. f.
Sceau, ainsi dit parce qu'on appendait au sceau une boule de métal. Bulle de plomb, bulle portant les images de saint Pierre et de saint Paul, et servant de sceau aux papes.
Lettre patente du pape, avec le sceau de plomb. Une bulle est désignée par les premiers mots du texte, par exemple : la bulle Unigenitus.
Quelques affaires empêchant Paul V de publier sa bulle [PASC., Prov. 2]
Vous auriez peine à faire recevoir cette bulle [ID., Prov. 18]
S. f. plur. Provisions d'un bénéfice. Les bulles d'un évêché, d'une abbaye. Au sing.
Attends-tu donc que sans bulle et sans titre.... [BOILEAU, Lutr. I]
Quelques ordonnances des empereurs d'Allemagne ont conservé le nom de bulles, telles que la bulle d'or de Charles IV, qui réglait la forme des élections impériales.
Du papier bulle, ou, simplement du bulle, espèce de papier de la pâte la plus grossière. Du bulle se dit aussi des chiffons qui produisent ce papier.

SYNONYME

  • BULLE, BREF. La bulle diffère du bref, en ce que le bref est une lettre close, et la bulle une lettre patente.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    De l'apostole en ai la bule, Qui ne me tient pas por entule [fou, insensé] [, la Rose, 11771]

ÉTYMOLOGIE

  • Bulla, au sens de petite boule employée pour sceau (voy. BULLE 1).

bulle

BULLE. n. f. Globule rempli d'air qui s'élève quelquefois à la surface des eaux, qui se forme sur les liquides en ébullition ou en fermentation, etc. Bulle d'eau. Bulle d'air. L'eau se couvrit de bulles.

Bulle d'air signifie aussi Petite quantité d'air qui reste enfermée dans une matière jetée en fonte ou coulée. Les bulles d'air sont une imperfection dans les glaces.

Bulle de savon, Petit globe transparent et rempli d'air qu'on forme en soufflant dans un chalumeau trempé dans de l'eau de savon et qui s'élève et voltige en se nuançant de couleurs brillantes. Les enfants s'amusent à faire des bulles de savon. La bulle a crevé en l'air.

En termes d'Antiquité romaine, il désigne une Petite boule d'or, d'argent, ou d'autre métal, que portaient au cou les jeunes patriciens de Rome jusqu'à l'âge de dix-sept ans.

Il se dit aussi du Sceau de plomb que l'on met au bas de certaines lettres des papes, et, par extension, de Ces lettres mêmes. Il désigne ordinairement, dans ce sens, une Constitution générale. Fulminer, publier une bulle. La bulle du jubilé. La bulle Unigenitus.

Il s'est dit du Sceau des papes, empereurs, princes au moyen âge.

Il s'est dit aussi des Constitutions de quelques empereurs. La bulle d'or, La constitution de l'empereur Charles IV, qui réglait, entre autres choses, la forme de l'élection des empereurs d'Allemagne.

Fig., Papier bulle, Papier légèrement jaunâtre employé pour les paquetages ou pour certaines impressions ou écritures.

bulle

Bulle, f. penac. Est un mot approprié à certaine espece de lettres du Pape. Diploma Pontificium, Il vient du Grec, boulê, Lequel en langage Aeolique est prononcé bulê, comme dit Lactance au premier livre, Et signifie conseil, consultation et decret. Les Secretaires du saint Siege la nomment en terminaison Latine, Bulla. C'est une expedition Pontificale, ou lettres du Pape, par ordonnance et decret du saint Siege.

Docteur ou Chevalier fait par Bulle, qu'on peut dire Docteur ou Chevalier Bulletin. Codicillaris aut diplomatarius Doctor ac Eques.

Bulles du propre mouvement du Pape, Oblatiua summi Pontificis. B. ex Arist. Spontanea diplomata.

bullé


BULLÉ, ÉE, adj. [2e é fer. long au 2d.] Il se dit, 1°. d'une expédition en forme authentique: Expédition, commission bullée. = 2°. D'un bénéfice, dont les provisions ne s'expédient à Rome qu'en forme de bulles. "Ce Prieuré est bullé, n'est pas bullé. = 3°. D'un Éclésiastique qui a reçu ses bulles. Il est bullé; il n'est pas encôre bullé.

Synonymes et Contraires

bulle

nom féminin bulle
Lésion de la peau.
Traductions

bulle

Blase, Packpapier, Schaumblase, Sprechblase, Bullebubble, bull, bladder, balloon, blisterblaas, luchtbel, (pauselijke) bul, gasbel, goedkoop en geel papier, grof, tekstballon, wolkje, bel, blaar, bul, bulla, nul, zeepbel, bubbelבועה (נ), בעבוע (ז)bombolla, butllofablære, bobleκύστη, φυσαλίδα, φυσαλλίδαvezikoburbuja, bocadillo, pompa de jabón, rosco, vejigahólyagbolla, vescica, bollevesicablære, boblebolha, bexiga, empolabläddra, blåsa, bubblasidik torbası, kabarcıkفُقّاعَةbublinakuplamjehurić거품bańkaпузырекฟองbong bóng泡沫 (byl)
nom féminin
petite boule d'air

bulle

[byl]
nf
(d'air)bubble
une bulle de savon → a soap bubble
[bande dessinée] → balloon
(spéculative)bubble
une bulle spéculative → a speculative bubble
la bulle Internet → the Internet bubble
l'éclatement de la bulle Internet → the bursting of the Internet bubble
(papale)bull
adj
papier bulle → manila paper, manilla paper