célestin

(Mot repris de célestines)

CÉLESTIN

(sé-lè-stin) s. m.
Ordre religieux institué vers l'an 1254 par Pierre de Moron, depuis pape sous le nom de Célestin V. Les célestins suivent la règle de St-Benoît avec les constitutions de l'instituteur.
Quoi, dit-elle d'un ton qui fit trembler les vitres, J'aurai pu jusqu'ici brouiller tous les chapitres, Diviser cordeliers, carmes et célestins [BOILEAU, Lutr. I]
Voilà un plaisant célestin, locution vieillie qui se disait d'un homme divertissant ou ridicule, et qui provenait, dit Richelet, d'une certaine redevance dont, à Rouen, les célestins étaient exempts, à condition qu'un frère célestin marcherait en tête des charrettes chargées de vin, et sauterait d'un air gai en passant auprès de la maison du gouverneur de la ville. Omelette à la célestine, omelette à la manière des célestins, omelette très épaisse et succulente. Vieux. Épinards à la célestine ou à la religieuse, épinards qu'on a réchauffés plusieurs jours de suite et qui sont en effet bien plus savoureux.

ÉTYMOLOGIE

  • Coelestinus, nom propre, dérivé de coelum, ciel.

célestin

CÉLESTIN. s. m. Religieux d'un ordre institué par le pape Célestin. Un couvent de célestins.