césar

(Mot repris de césars)

1. césar

n.m. [ du lat. [Caius Julius] Caesar, nom de Jules César ]
Dans l'Antiquité, titre donné aux empereurs romains.

2. césar

n.m. [ du nom du sculpteur César, qui créa la statuette accompagnant le prix ]
Récompense cinématographique décernée chaque année en France : Le césar du meilleur scénario.

CÉSAR

(sé-zar) s. m.
Nom du célèbre romain qui conquit les Gaules, défit Pompée, et devint maître de la république romaine. C'est un César, se dit, à cause du renom militaire de Jules César, d'un homme d'une très grande vaillance. Il est brave comme un César. Il veut être César ou rien, se dit d'un homme qui hasarde tout, pour être tout ou rien. Par plaisanterie.
Ce chien.... Fut le premier César que la gent chienne ait eu [LA FONT., Fabl. VIII, 24]
Nom commun à Jules César et aux onze premiers princes qui, héritiers de sa puissance, gouvernèrent après lui l'empire romain. Les douze Césars. Suétone a écrit la vie des douze Césars.
Errant dans le palais, sans suite et sans escorte, La mère de César veille seule à sa porte [RAC., Brit. I, 1]
Titre donné par extension aux empereurs et princes romains après les douze premiers empereurs.
Tel que sur son char Victorieux dans Rome entre notre César [CORN., Poly. I, 3]
Et quoiqu'à ses Césars fidèle, obéissante.... [RAC., Bér. II, 2]
Titre particulier des héritiers présomptifs de l'empire. C'est surtout à partir de Dioclétien que cette signification fut arrêtée ; Dioclétien régla qu'il y aurait toujours deux empereurs et deux Césars ; les empereurs s'appelaient Augustes et s'adjoignaient, sous le nom de Césars, des aides ou coadjuteurs qui devaient leur succéder. Par extension, qualification des monarques qui ont le titre d'empereur. Une fille des Césars, une fille de la maison d'Autriche.
Les prélats s'étaient donné la liberté de faire un César [VOLT., Mœurs, 51]

PROVERBE

    Il faut rendre à César ce qui appartient à César, c'est-à-dire : à chacun ce qui lui est dû.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Hardy comme un Cesar je suys à cette guerre Où l'on combat armé d'ung grand pot et d'ung verre [O. BASSEL., V. de Vire, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin Caesar ou Caeso fut un surnom donné à des enfants que l'on tirait du sein de leur mère par une incision, dite plus tard césarienne, de caedere, couper, inciser.

césar

CÉSAR. n. m. T. d'Histoire romaine. Nom donné aux premiers empereurs romains et, plus tard, à leurs coadjuteurs et futurs héritiers.

Il désigne ordinairement un Monarque ayant le titre d'empereur.

Prov. et fig., Il faut rendre à César ce qui appartient à César, Il faut rendre à chacun ce qui lui est dû.

césar


CÉSAR, nom propre d'un fameux Empereur, qui est devenu un nom commun, synonyme d'Empereur, dans la haute Poésie. Rousseau dit du Turc:
   Et paisible tyran de la Grèce abatûe,
   Partage à notre vûe
   La plus belle moitié du regne des Césars.
   Rendre à César ce qui apartient à César, est aussi une expression consacrée. — Le P. Bouhours voulait qu'on dit un César. La Touche est d'un sentiment contraire, et il le motive. La meilleure raison, c'est que depuis long-temps l'usage veut qu'on dise César tout court. — On ne dit un que dans cette locution proverbiale: c'est un César; brâve comme César. — Il veut être ou César, ou rien: tout, ou rien. Allusion à la devise de César Borgia, Duc de Valentinois: aut Csar, aut nihil.

Traductions

césar

Cäsar

césar

Caesar

césar

Caesar