cabaler

(Mot repris de cabalés)

CABALER

(ka-ba-lé) v. n.
Faire une cabale, être d'une cabale. On cabale contre lui, pour lui. Il cabalait au parterre de la comédie.
.... On cabale, on suscite Accusateurs et gens grevés par ses arrêts [LA FONT., Fab. X, 10]
Du mérite éclatant cette sombre rivale [l'envie] Contre lui chez les grands incessamment cabale [BOILEAU, Art poét. IV]
L'évêque de Pamiers avait cabalé contre le roi dans son pays [VOLT., Mœurs, 65]
Il faut être souple, amusant, cabaler [VAUVENARGUES, Max. 47]
Nous défendons à ce peuple de s'assembler en tumulte et de cabaler chez ses prêtres séditieux [DIDER., Pensées phil. 43]
Ici, jusqu'à vos yeux, on cabale, on conspire [LEMÈRC., Agamemn. II, 5]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

ÉTYMOLOGIE

  • Cabale.

cabaler

CABALER. v. intr. Faire une cabale, être d'une cabale. Il ne s'emploie qu'en mauvaise part. Il ne saurait s'empêcher de cabaler. Vous cabalez ensemble. On cabale contre lui, pour lui.
Synonymes et Contraires

cabaler

verbe cabaler
Littéraire. Faire une cabale.
Traductions

cabaler

Kabalen machen, kabalieren, Ränke machen

cabaler

maleficii societatem inire, sceleris societatem conflare