cabliau

CABLIAU

(ka-bli-au) s. m.
Voy. CABILLAUD.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Morue n'est point dicte à Tournay, s'elle n'est salée ; car la fresche est dicte cableaux [, Ménagier, II, 5]