cache

1. cache

n.f.
Lieu secret pour cacher qqch ou pour se cacher : La police cherche la cache du fugitif cachette

2. cache

n.m.
Feuille de carton ou de papier destinée à cacher certaines parties d'un cliché photographique, d'un film, qui ne doivent pas apparaître au tirage.

CACHE1

(ka-ch') s. f.
Lieu propre à cacher ou à se cacher.
On n'est pas peu embarrassé à inventer dans toute une maison une cache fidèle [MOL., l'Av. I, 4]
Il dit au roi : Je sais, sire, une cache, Et ne crois pas qu'autre que moi la sache [LA FONT., Fab. VI, 6]
Un invalide prétendait avoir travaillé autrefois à faire à Meudon une cache pour un gros trésor [SAINT-SIMON, 120, 66]
Que nous avons bien fait de sortir de notre cache ! [VOLT., Voy. de la rai. son.]
J'allais cherchant quelques caches où je fourrais quelques louis en dépôt [J. J. ROUSS., Conf. v.]
Vous sortirez tous deux de votre cache et vous direz.... [REGNARD, Attendez-moi sous l'orme, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CACHER.

CACHE2

(ka-ch') s. f.
Terme de chasse. Filet tendu sur des piquets en forme de palis, à l'embouchure des parcs.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Mais bref ensuivant, leur intention vint à connoissance, pour quoi assez brievement ils furent en grand cache [chasse, poursuite], et toutes leurs villes.... furent mises en la main du roi d'Angleterre [MONSTRELET, liv. II, ch. 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CHASSE ; chasser et cacher ont été souvent confondus.

CACHE3

(ka-ch') s. f.
Sorte de petite monnaie. À Pondichéry la cache vaut un centime 1/2.

CACHE4

(ka-ch') s. f.
Terme de marine. Voy. CAICHE.

cache

CACHE. n. f. Lieu secret propre à cacher quelque chose. Une bonne cache. Il a trouvé la cache. Il est familier.

cache


CACHE, s. f. CACHER, v. a. [2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Cache se dit d'un lieu propre à cacher quelque chôse. — Ce n'est pas un terme noble, digne d'entrer dans un Poème, même en prose. "Elle entre dans cette caverne obscûre, et cherche dans tous les coins une cache fidèle. Dacier, Iliade. Un sûr azile, une retraite sûre, auraient mieux convenu. Mde. Dacier a préféré le littéral à l'élégant.
   CACHER: 1°. Mettre une chôse en un endroit où l'on ne puisse pas la découvrir. Cacher quelqu'un; cacher un trésor. = 2°. Couvrir: cacher un tableau indécent, une nudité. = 3°. Céler, dissimuler: cacher son nom, un dessein, une entreprise, etc.
   Cacher, dissimuler, déguiser (synon.) On cache par un profond secret ce qu'on ne veut pas manifester: On dissimule par une conduite réservée ce qu'on ne veut pas faire apercevoir: on déguise par des aparences contraires, ce qu'on veut dérober à la pénétration d' autrui. "Il y a du soin et de l'atention à cacher; de l' art et de l'habileté à dissimuler; du travail et de la rûse à déguiser. "L'homme caché veille sur lui-même, pour ne point se trahir par indiscrétion: le dissimulé veille sur les aûtres, pour ne pas les mettre à portée de le connaître: le déguisé se montre autre qu'il est, pour donner le change. GIR. Synon. — On dit, figurément, cacher sa marche, son jeu; c. à. d. ses vûes, ses desseins: agir avec tant de finesse qu' on ne done aucune conaissance de sa conduite.
   CACHÉ, ÉE, adj. et partic. Trésor caché se dit au propre dans son sens naturel; et au figuré, d'un homme qui a beaucoup de talens, et qui ne les produit pas. — Esprit caché, dissimulé. "Tibère et Louis XI étoient des esprits cachés. — Vie cachée, vie solitaire et retirée.
   Rem. 1°. Se cacher de et se cacher à se disent dans le même sens par les Auteurs; mais la première expression est la meilleure, suivant La Touche: "Il se cache de ses meilleurs amis: on ne peut se cacher à soi-même. Id. "Les Conjurés se cachèrent de lui. Prés. Hen. "Mallebranche avoit une imagination fort noble et fort vive, qui travailloit pour un ingrat, et qui ornoit la raison en se cachant d'elle. Fonten. "Je ne puis me cacher de mon Père. Marm. — Avec les chôses l'ablatif va encôre mieux: il ne s'en cache point. Mde. de Sévigné met le datif pour les persones: "Je crois que vous vous cachez à Montgobert. Bossuet emploie indiféremment~ les deux régimes. On lit dans la même phrâse: Pourquoi ne se cacher qu' à moi? — Pourquoi se cacher de moi? — S'il est vrai ce que disent La Touche, l'Acad. le Rich. Port. que se cacher de, signifie cacher, dissimuler, et se cacher à, ne pas se laisser voir, ces deux expressions ne sont pas synonymes. Mais les Auteurs qui s'en sont servis, les uns avec le premier régime, les autres avec le second, lui donent la même signification, qui est la première. — Il serait bon de les distinguer.
   * Ne pas se cacher de faire, pour, ne pas craindre, ne pas se gêner de, etc. est une expression qui est, à ce que je crois, de l'invention de Fontenelle: "Cet ouvrage (d' Hartsoeker) est dans le même goût que les Essais de Physique, dont il ne se cache pas de répéter quelquefois des morceaux en propres termes.

Synonymes et Contraires

cache

nom féminin cache
Lieu secret.
abri, cachette -populaire: planque.
Traductions

cache

חביון (ז), מסתור (ז), מסתר (ז), סתר (ז), סֵתֶר, מִסְתּוֹרskrýš, úkrytAbdeckung, Dia-Deckglas, Dia-Fassung, Dia-Rähmchen, Schlupfwinkel, Schutzpapier, Überkleber, Versteck, Cachecache, hiding place, hideкешcache캐시cacheแคช (kaʃ)
nom féminin
lieu secret

cache

[kaʃ]
nmmask, card (for masking)
nfhiding place