cachet

(Mot repris de cachets)

cachet

n.m. [ de cacher, presser ]
1. Tampon en métal ou en caoutchouc portant en relief le nom, la raison sociale, etc., de son possesseur ; marque apposée à l'aide de ce tampon : Faire apposer le cachet de garantie sceau, timbre
2. Sceau gravé, destiné à imprimer sur la cire les armes, les initiales de la personne ou de la société qui l'utilisent ; empreinte laissée par ce sceau : Le cachet du ministère qui scellait le pli est intact estampille
3. Marque distinctive, aspect particulier qui retient l'attention ; caractère : Ces toits de lauses ont du cachet originalité
4. Médicament en poudre contenu dans une enveloppe assimilable par l'organisme ; capsule, gélule : Prendre un cachet tous les soirs.
5. Rétribution perçue pour une collaboration à un spectacle, à une émission : Travailler au cachet.
Lettre de cachet,
lettre fermée d'un cachet du roi, qui, avant la Révolution, donnait l'ordre d'emprisonner qqn.

CACHET

(ka-chè ; le t ne se lie pas dans la conversation ; l's se lie : des ka-chè-z élégants ; cachets rime avec traits, succès, paix) s. m.
Petit sceau qu'on applique sur de la cire. Un cachet bien gravé. Cachet de chiffres. Le cachet d'un fabricant.
La matière qui porte l'empreinte même. Le cachet est rompu. C'est bien là son cachet. Fig. Mettre un cachet sur la bouche de quelqu'un, lui imposer de garder un secret.
Pontchartrain et sa femme l'appelaient leur muet, parce que la charité avait mis un cachet sur sa bouche [SAINT-SIMON, 198, 143]
Cachet volant, cachet qui n'adhère qu'au pli supérieur d'une lettre sans la fermer.
Lettre de cachet, lettre au cachet du roi et contenant un ordre de sa part.
La lettre de cachet que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire [BOSSUET, Lett. 2]
En particulier, lettre d'exil ou lettre d'emprisonnement. Être exilé par lettre de cachet. Une lettre de cachet l'envoya à la Bastille.
M. de Péréfixe avait fait main basse sur la Sorbonne et répandu grand nombre de lettres de cachet [SAINT-SIMON, 58, 229]
Petite carte portant un cachet, ou du moins une marque et servant à tenir le compte du nombre de fois qu'on fait une chose. Ce maître de danse prend cinquante francs pour douze cachets, c'est-à-dire douze leçons. On a quinze cachets pour vingt-cinq francs chez ce restaurateur, c'est-à-dire quinze repas. Familièrement, courir le cachet, donner des leçons en ville.
Marque caractéristique. Cet écrivain a son cachet. Le cachet d'originalité est empreint sur cet ouvrage. Langage qui porte le cachet de la candeur.
Jeune homme, recevez dans votre âme encore flexible le cachet de la vérité [J. J. ROUSS., Ém. IV]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    On lui envoya encore des blancs seings pour estre remplis à sa discretion, et des cachets volans nouvellement mis en usage par ladite assemblée pour s'en servir ainsi qu'il aviseroit bon estre [D'AUB., Vie, p. CXI]
    Pour ung cachet d'or, auquel il y a deux figures de relief esmaillées [DE LABORDE, Émaux, p. 181]

ÉTYMOLOGIE

  • Cacher, parce que le cachet cache.

cachet

CACHET. n. m. Plaque de verre ou de métal gravé avec laquelle on marque une empreinte sur de la cire, soit pour fermer une lettre, soit pour que l'empreinte serve de marque distinctive. Voyez SCEAU. Cachet d'or, d'argent, d'agate. Il a fait graver son chiffre sur un cachet. Appliquer un cachet sur des boîtes, sur des bouteilles.

Il se dit aussi de la Cire ou autre matière qui porte l'empreinte formée avec un cachet, ou de Cette empreinte même. Le cachet est entier. Le cachet est rompu. C'est bien là son cachet.

Lettre de cachet se disait autrefois d'une Lettre du roi, contresignée par un secrétaire d'État, fermée du cachet royal et qui contenait un ordre d'emprisonnement ou d'exil.

Il se dit encore de Cartes sur lesquelles on met un cachet ou une marque et qui, dans un abonnement, servent à tenir compte du nombre de fois qu'une personne a fait quelque chose. Ce maître de danse prend cent francs pour douze cachets, Pour douze leçons. Des cachets de bain.

Fam., Courir le cachet, Donner des leçons en ville.

En termes de Pharmacie, il se dit de l'Enveloppe de pain azyme dans laquelle on enferme les médicaments pulvérisés de saveur désagréable. Des cachets de quinine.

Il se dit figurément du Caractère particulier qui distingue les ouvrages d'un auteur, d'un artiste, etc. Les productions de cet artiste portent un cachet d'originalité qui les fait aisément reconnaître. Cet ouvrage porte le cachet de l'époque où il fut composé.

On dit familièrement et absolument dans le même sens Avoir du cachet en parlant d'une Personne qui a une élégance, une distinction particulière.

cachet

Cachet, m. acut. C'est un petit seel particulier aux armes, et devises de chasque particulier, dont les lettres missives sont cachetées avec cire, lacre, ou autre chose gluante, Sigillum, quasi paruum signum. Parce qu'en iceux cachets estoient gravées les effigies d'aucunes bestes. selon l'entreprinse, devise, ou blason de celuy à qui estoit le cachet, ou bien l'effigie de luy mesme. Et d'autant qu'anciennement les anneaux ainsi armoiriez servoient à cela, on le pourroit rendre, Annulus obsignatorius. Et autrement Obsignatorium, ou Consignatorium. Autre chose est le cachet du Roy, dont nous disons les lettres du cachet: Car ce cachet-cy n'est autre chose que le nom du Roy en caracteres, ou matrices d'argent, gravans en blanc par impression sur le papier, ou sur le parchemin, duquel on use és lettres closes et patentes, esquelles le Roy ne signe de sa main. Lesquelles empreintes blanches d'iceluy cachet, sont par apres couvertes d'encre à traict imité avec la plume par le secretaire ou des commandemens, ou autre ayant droit et faculté de contresigner telles lettres. Et est la garde et exercice dudit cachet, au Connestable de France, ou autre seigneur favorisé du Roy, auquel il le veut commettre.

Un faux cachet, ou seau contrefait, Signum adulterinum.

cachet


CACHET, s. m. CACHETER, v. a. [Ka-chè, cheté, 2e è moyen au 1er, e muet au 2d, dont la 3e é fer.] Le cachet est un petit sceau avec lequel on ferme des billets, des lettres. Cacheter, c'est apliquer un cachet à...
   Rem. 1°. Devant la syll. masc. cacheter a l'e muet, je cachetais, il cacheta, cachetant. Devant l'e muet, la seconde se change en è moy. Je cachette ou cachète, je cachetterai ou cachèterai.
   * 2°. CACHET n'était guère employé au figuré: on se servait du mot de sceau à la place. Depuis peu de temps ce mot est à la mode. "La vénération de M. Malouin pour son Art... n'étoit pas le fruit et le cachet de l'ignorance. D'Alembert. "Dans ses Fantaisies où il (Dorat) a certainement un cachet original, qui le distingue de la foule de ses imitateurs, etc. Ann. Litt. "Chez Molière les farces même portent le cachet du génie. Merc. "Il seroit au désespoir de ne pas redire une absurdité qu'Ovide avoit dite; et il a soin d'y laisser son cachet en la rendant plus plate et plus absurde. Journ. de Mons. "Les Énigmes, les logogriphes, sont, dit naïvement M. P... le cachet du Mercûre. Linguet. — Cachet, au figuré, est encôre une nouveauté. C'est à l'usage à y mettre son cachet.

Synonymes et Contraires

cachet

nom masculin cachet
1.  Empreinte laissée sur quelque chose.
2.  Marque distinctive.
3.  Rétribution d'un service.
émoluments, honoraires, pige, rémunération -populaire: cacheton.
4.  Préparation médicamenteuse.
Traductions

cachet

Tablette, Mark, Marke, Petschaftseal, stamp, tablet, mark, cachet, card, signet, pillzegel, stempel, tablet, merk, merkteken, abonnementskaart, afstempeling, eigen karakter, honorarium [kunstenaar], lakzegel, poststempel, zegelafdrukחותם (ז), חותמת (ז), כדור (ז), לכסנית (נ), תבלייה/תבלית (נ), טַבְלִיָּה/טַבְלִית, חוֹתֶמֶתcapcialdino, impronta, sigillo, compressaحَبَّةُ دَوَاءtabletatabletδισκίοcomprimido, pastillatablettitableta錠剤정제tabletttabletkacomprimidoтаблеткаtablettยาเม็ดแบนhapviên thuốc药片печат郵票 (kaʃɛ)
nom masculin
1. médicament prendre un cachet
2. marque le cachet de la poste
3. caractère original Cette maison a du cachet.
4. salaire d'un acteur, d'un chanteur toucher un gros cachet

cachet

[kaʃɛ] nm
(= comprimé) → tablet
un cachet d'aspirine → an aspirin, an aspirin tablet
blanc comme un cachet d'aspirine (= très pâle) → as white as a sheet
(= sceau) [roi] → seal
[poste] → postmark
le cachet de la poste faisant foi → date as confirmed by postmark
Renvoyez le tout avant le 15 avril, le cachet de la poste faisant foi → You must get everything back to us by 15 April (date as confirmed by postmark).
(= rétribution) → fee
Il a touché un gros cachet pour ce concert → He got a big fee for the concert.
(fig)character
Cette petite maison a beaucoup de cachet → This little house has a lot of character.