cadavre

cadavre

n.m. [ lat. cadaver ]
1. Corps d'un être humain ou d'un animal mort : On a découvert trois cadavres dans les décombres corps, dépouille
2. Fam. Bouteille dont on a bu le contenu.
Cadavre ambulant,
personne pâle et très maigre.
Cadavre exquis,
en littérature, jeu collectif consistant à composer des phrases à partir de mots que chacun écrit à son tour en ignorant ce qu'a écrit le joueur précédent : « Le cadavre exquis a bu le vin nouveau » est une des premières phrases créées par les surréalistes, qui pratiquèrent beaucoup ce jeu.

CADAVRE

(ka-da-vr') s. m.
Corps mort, surtout en parlant de l'homme.
C'est, dit-il, un cadavre ; ôtons-nous, car il sent [LA FONT., Fabl. V, 20]
Un certain sentiment, confus à la vérité, mais très fort et si général qu'il peut passer pour naturel, fait respecter les cadavres humains [FONTEN., Littre.]
Bien qu'à ce triste aspect ses chevaux pleins d'effroi Semblassent respecter le cadavre d'un roi [DU RYER, Scévol. III, 3]
La mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place.... notre chair change bientôt de nature ; notre corps prend un autre nom ; même celui de cadavre, dit Tertullien, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps ; il devient un je ne sais quoi qui n'a plus de nom dans aucune langue [BOSSUET, Duch. d'Orléans.]
Fig. et familièrement. C'est un cadavre ambulant, se dit d'une personne extraordinairement pâlie et amaigrie par la souffrance et par la maladie.
Fig.
Jérusalem n'était plus que le cadavre d'une grande ville [BOSSUET, Polit.]
Sentir le cadavre, sentir que les choses vont mal.
À la fin de la vie du roi, Brancas et sa femme sentirent le cadavre ; ils comprirent que les choses ne se passeraient pas agréablement entre M. le duc d'Orléans et M. le duc du Maine [SAINT-SIMON, 447, 229]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin cadaver.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CADAVRE. Ajoutez :
    Dans l'ancien droit criminel, procès au cadavre, procès que l'on faisait en certains cas au corps d'un homme décédé.
    Le procès ne pourra être fait au cadavre ou à la mémoire du défunt, si ce n'est pour crime de lèse-majesté divine ou humaine.... duel, homicide de soi-même, ou rébellion à justice avec force ouverte dans le rencontre de laquelle il [le défunt] aura été tué [, Ordonnance criminelle de 1670, titre 22, art. 1]
  • Curateur au cadavre, personne chargée de la défense dans le procès au cadavre.
    Pour cet effet [le procès au cadavre], le juge... ordonne que le cadavre sera rapporté à la prison, en fait faire la reconnaissance et le fait saler ou embaumer pour le conserver ; après quoi il nomme d'office un curateur au cadavre du défunt [POTHIER, Traité de procéd. crim. (Note communiquée par M. Du Bois, avocat à Gand.)]
  • Fig. Arbres morts.
    Arbres dépouillés de verdure, Malheureux cadavres des bois [J. B. ROUSSEAU, Cantate contre l'hiver.]
    Tandis que le courant du milieu entraîne vers la mer les cadavres des pins et des chênes [CHATEAUBR., Atala, prologue.]

cadavre

CADAVRE. n. m. Corps mort. On le dit surtout en parlant de l'Homme et des gros animaux. Faire la dissection d'un cadavre.

Fig. et fam., C'est un cadavre ambulant, se dit d'une Personne qu'on voit aller et venir avec toutes les apparences d'une mort prochaine.

cadâvre


CADâVRE, s. m. [2e lon. 3e e muet.] Corps mort. — Bouhours a remarqué qu'il ne se dit que d'un corps qui tourne à la pourritûre. Ce serait mal dit, le jour même de la bataille: toute la plaine demeura couverte de cadâvres: il faut dire, de corps morts. — Ce mot est encôre plus ridicule, quand on parle d'un homme mort de maladie: on a gardé trois jours le cadâvre, ou son cadâvre: on a porté, on a enterré le cadâvre au cimétière, etc. dites, le corps. "Comme les spectateurs remarquèrent que le sang sortit tout-à-coup de la bouche et des narines du cadâvre (du corps de Henri II) Richard son fils, en conséquence d'un préjugé vulgaire, s'écria douloureûsement, qu'il étoit le meurtrier de son père. Hist. d'Angl. — Un Prédicateur apelait le Corps de J. C. après sa mort, l'adorable cadâvre; le terme est encôre plus impropre: il est même révoltant. — Ce mot se dit par mépris: "Ils foulèrent aux pieds le cadâvre de Sejan. — L'Acad. se contente de dire, qu' il ne se dit que du corps humain; et le Rich. Port. qu'il se dit en particulier des persones tuées ou exécutées. — L'Acad. ne done pour exemple que ces deux phrâses: "Faire la dissection d'un cadâvre: "On fait quelque-fois le procès au cadâvre d'un criminel.

Synonymes et Contraires

cadavre

nom masculin cadavre
Corps mort.
Traductions

cadavre

Leiche, Kadavercorpse, cadaver, carcass, body, Aaslijk, kadaver, krengגווייה (נ), גופה (נ), מת (ז), נבלה (נ), פגר (ז), גְּוִיָּה, גּוּפָה, מֵת, נְבָלָה, פֶּגֶרlykcadàvermrtvolakadavrocadáverruumisbangkai, mayatcadavercadáver, defunto, mortoas, kadaver, likтрупsalma, cadavereجُثَّةligπτώμαleš死体시체liktrupซากศพcesetxác chết尸体屍體 (kadɑvʀ)
nom masculin
corps mort

cadavre

[kadɑvʀ] nmcorpse, (dead) body