caducée

caducée

n.m. [ lat. caduceus, du gr. kêrukeion, bâton des hérauts ]
Emblème du corps médical, composé d'un faisceau de baguettes autour duquel s'enroule le serpent d'Esculape et que surmonte le miroir de la Prudence : Elle a collé un caducée sur son pare-brise un macaron attestant qu'elle est médecin

caducée

(kadyse)
nom masculin
emblème adopté par les professions médicales Le caducée est représenté par une baguette entourée d'un serpent.

CADUCÉE

(ka-du-sée) s. m.
Verge entrelacée de deux serpents, qui est l'attribut de Mercure. Le caducée est un des symboles de la paix.
L'éloquence est ce caducée de Mercure qui conduit les âmes [P. L. COUR., Lett. II, 342]
L'envie porte le serpent dans son sein, et l'éloquence a son caducée [CHATEAUBR., Génie, I, III, 2]
Bâton couvert de velours et fleurdelisé, porté par le roi d'armes et les hérauts d'armes dans les grandes cérémonies.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Me fut advis, que le grand dieu Mercure, Tenant en main sa verge et caducée De deux serpens par ordre entrelassée.... [MAROT, II, 10]
    Afin qu'on vist en main son caducée, Qui gens endort [ID., IV, 94]

ÉTYMOLOGIE

  • Caduceum, venant, par altération, d'un terme grec correspondant à l'insigne du héraut et qui dérive du mot grec héraut.

caducée

CADUCÉE. n. m. Baguette surmontée de deux ailes et entourée de deux serpents entrelacés que la mythologie donne pour attribut à Mercure.

Il se dit aussi du Bâton couvert de velours et fleurdelisé que portaient le roi d'armes et les hérauts d'armes dans les grandes cérémonies.

caducée


CADUCÉE, s. m. [3e é fer. et long; 4e e muet.] Verge, acolée de deux serpens, que les Poètes atribuent à Mercûre. = On done aussi ce nom au bâton couvert de velours et de fleurs de lys, que portent le Roi d'Armes et les Hérauts d'Armes dans les grandes cérémonies.