cagnarder

(Mot repris de cagnardèrent)

CAGNARDER

(ka-gnar-dé) v. n.
Vivre en cagnard. Se conjugue avec l'auxiliaire avoir et est familier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'une aux armes s'adonne, et l'autre sa paresse Caignarde en sa maison, l'autre hante la court [J. DU BELLAY, VIII, 50, verso.]
    Jamais en nulle saison Ne cagnarde en ta maison : Voy les terres estrangeres [RONSARD, 559]

ÉTYMOLOGIE

  • Cagnard.

cagnarder

CAGNARDER. v. intr. Ne pas aimer à bouger, être paresseux. Cet homme ne fait plus que cagnarder. Il est familier.

cagnarder


CAGNARDER, v. n. CAGNARDISE, s. f.~ [Mouillez le gn: 3e é fer. au 1er, lon. au 2d.] Mener une vie obscûre et fainéante. — Paresse, fainéantise. Ils sont du style familier. — Trév. met aussi cagnarderie, mais on peut le regarder comme un mot barbâre.