cailler

(Mot repris de cailleraient)

cailler

v.t. [ lat. coagulare, épaissir, figer ]
Transformer en caillots : La présure caille le lait coaguler
v.i. ou

se cailler

v.pr.
1. Se transformer en caillots : Le sang caille ou se caille à l'air se coaguler
2. Fam. Avoir froid : On caille ou on se caille ici geler, se geler
Il caille,
Fam. (En usage impers.) il fait froid.

cailler

(kaje)
verbe intransitif
1. avoir froid Feme la fenêtre, on caille ici.
2. liquide faire des caillots, devenir solide Le lait caille quand on le laisse à température ambiante pendant plusieurs heures.

cailler


Participe passé: caillé
Gérondif: caillant

Indicatif présent
je caille
tu cailles
il/elle caille
nous caillons
vous caillez
ils/elles caillent
Passé simple
je caillai
tu caillas
il/elle cailla
nous caillâmes
vous caillâtes
ils/elles caillèrent
Imparfait
je caillais
tu caillais
il/elle caillait
nous caillions
vous cailliez
ils/elles caillaient
Futur
je caillerai
tu cailleras
il/elle caillera
nous caillerons
vous caillerez
ils/elles cailleront
Conditionnel présent
je caillerais
tu caillerais
il/elle caillerait
nous caillerions
vous cailleriez
ils/elles cailleraient
Subjonctif imparfait
je caillasse
tu caillasses
il/elle caillât
nous caillassions
vous caillassiez
ils/elles caillassent
Subjonctif présent
je caille
tu cailles
il/elle caille
nous caillions
vous cailliez
ils/elles caillent
Impératif
caille (tu)
caillons (nous)
caillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais caillé
tu avais caillé
il/elle avait caillé
nous avions caillé
vous aviez caillé
ils/elles avaient caillé
Futur antérieur
j'aurai caillé
tu auras caillé
il/elle aura caillé
nous aurons caillé
vous aurez caillé
ils/elles auront caillé
Passé composé
j'ai caillé
tu as caillé
il/elle a caillé
nous avons caillé
vous avez caillé
ils/elles ont caillé
Conditionnel passé
j'aurais caillé
tu aurais caillé
il/elle aurait caillé
nous aurions caillé
vous auriez caillé
ils/elles auraient caillé
Passé antérieur
j'eus caillé
tu eus caillé
il/elle eut caillé
nous eûmes caillé
vous eûtes caillé
ils/elles eurent caillé
Subjonctif passé
j'aie caillé
tu aies caillé
il/elle ait caillé
nous ayons caillé
vous ayez caillé
ils/elles aient caillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse caillé
tu eusses caillé
il/elle eût caillé
nous eussions caillé
vous eussiez caillé
ils/elles eussent caillé

CAILLER1

(ka-llé, ll mouillées, et non ka-yer) v. a.
Faire prendre en caillot.
Se cailler, v. réfl. Le lait se caille. Le sang se caille. Avec ellipse du pronom se. Cela fait cailler le lait.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Coailliez est, sicume lait, li cuers d'icels [, Liber psalm. p. 188]
  • XIIIe s.
    Pour ce apele il cel mont caillié et cras, qu'il est plenteïs de la grace Dieu [, Psautier, f° 78]
  • XVIe s.
    La collation de cerises, laitage, fraises, caillé, salades [DES YVERS, p. 524]
    Thrombus ou sang caillé [PARÉ, XVIII, 18]
    Il incise et attenue le sang caillé [ID., VIII, 32]
    Un pot de cresme estoit au milieu de nous deux, Et du laict sur du jonc caillotté comme glace [RONSARD, 43]
    [Des femmes] se voyant ainsi belles, blanches, caillées, poupines et en bon point [BRANT., Dames galantes, t. I, p. 282, dans LACURNE]
    Le maistre de la maison qui estoit des plus gras, et pour cette cause on le nommoit l'enfant caillé [BOUCHET, Serées, livre III, p. 56, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. cuajar ; portug. coalhar ; ital. quagliare, cagliare ; de coagulare (voy. COAGULER). Formation régulière, l'u bref ayant disparu, il est resté coaglare d'où coailler dans un texte du XIIe s., et finalement cailler.

CAILLER2

(kâ-llé, ll mouillées) s. m.
Machine à prendre les cailles ; appeau qui contrefait leur cri.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Une roiz et ung caillier à prendre cailles [DU CANGE, caillier]
    Comme pauvres cailles trop credules, par leurs caillets [appeaux] enchanteurs ils nous ont fait donner dans les retz des tyrans [, Sat. Mén. p. 106]

ÉTYMOLOGIE

  • Caille.

cailler

CAILLER. v. tr. Coaguler. La présure caille le lait. Le lait se caille. Le sang se caille. Faire cailler le lait. Du lait caillé, ou absolument, comme nom masculin, Du caillé.

cailler

Cailler, acut. signifie se prendre et s'espaissir en masse ce qui estoit liquide auparavant. coagulari. Comme le laict se caille, Lac coagulatur. Car il importe energie et action sur la chose mesme qui caille. Si que ayant terminaison active, il a signification passive. L'Espagnol dit cuajar, et l'Italien Quagliar, ainsi que le Languedoc dit aussi caillar, acut. Le tout provenant de coagulare, Latin.

cailler

Cailler, coagulare.

Caillé, Coagulatus, Concretus.

Estre caillé, ou Se cailler, Coagulari, Concrescere.

Synonymes et Contraires

cailler

verbe cailler
Populaire. Avoir très froid.
-familier: crever de chaud.
Traductions

cailler

curdle

cailler

gerinnen

cailler

[kaje] vi
[lait] → to curdle; [sang] → to clot
(= avoir froid) → to be freezing
Ça caille → It's freezing.
On caille, ici → It's freezing in here.