cailletage

(Mot repris de cailletages)

CAILLETAGE

(ka-lle-ta-j', ll mouillées) s. m.
Propos de caillettes.
La vie uniforme et simple des religieuses, leur petit cailletage de parloir [J. J. ROUSS., Conf. II]

ÉTYMOLOGIE

  • Caillette 2.

cailletage

CAILLETAGE. n. m. Bavardage de caillettes. Insipide cailletage. N'écoutez pas tous ces cailletages. Il est familier.

câilletage


CâILLETAGE; s. m. [1re lon. 2e et 4e e muet.] Action, discours, propos, ouvrage de caillette. "Insipide câilletage; ramassis dégoûtant des plus plats bons mots... dont on ait depuis trente ans insulté le Public et la Raison. Linguet, parlant de la Dest. des Jés. par M. d'Al... "Quand on seroit disposé à s'atendrir, ne sent-on pas, à un semblable câilletage, le coeur se fermer et les yeux se sécher. Le même. — L'Acad. ne met pas ce mot.