cajoleur, euse

CAJOLEUR, EUSE

(ka-jo-leur, leû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui cajole.
Elle n'eut pas la force de chasser tous ces cajoleurs [SCARRON, Rom. com. chap. 8]
.... Et ce beau cajoleur, Avec qui je t'ai vue en douce confidence [HAUTEROCHE, Nobles de province, IV, 4]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Son mari alleguant pour vice, qu'elle n'estoit pas assez complaisante et cageoleuse ; je suis, dit-elle, matrone et femme de bien [D'AUB., Hist. Préf. 3]
    Ces cajoleurs de cour qui semblent n'y estre que pour faire des exclamations et des admirations de tout ce qu'ils voyent et oyent [SULLY, Mém. part. 2, ch. 11, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Cajoler.