calibre

calibre

n.m. [ d'un mot ar. signif. « forme de chaussure » ]
1. Diamètre intérieur d'un cylindre creux, d'un objet sphérique : Le calibre d'un tuyau.
2. Diamètre intérieur du canon d'une arme à feu : Le calibre d'un pistolet.
3. Diamètre d'un projectile : Un obus de gros calibre.
De ce calibre,
de cette importance, de cette nature : Une affaire de ce calibre peut t'attirer des ennuis envergure, taille
Un gros, un petit calibre,
Fam. une personne considérée du point de vue de son importance dans un domaine : C'est un gros calibre de la politique.

CALIBRE

(ka-li-br') s. m.
Capacité d'un tuyau, d'un tube que l'on mesure par son diamètre. Tuyau de dix centimètres de calibre. Le calibre de l'aorte était rétréci par une tumeur.
En particulier, diamètre intérieur des armes à feu. Une pièce de gros calibre.
M. d'Arci examina quelle différence la longueur des pièces de même calibre, tirées avec des charges égales, produit dans la vitesse du boulet [CONDORCET, d'Arci.]
Seize canons d'un calibre tel qu'on n'en avait point encore vu en Europe [CHATEAUB., Génie, IV, V, 1]
Il faudra que vous examiniez si ces canons sont des calibres ordinaires de marine qui sont de 36, 24, 18, 12, 8, 6 et 4 livres de balle [COLBERT, dans JAL]
Absolument, la dimension adoptée pour les armes de guerre.
Un fusil de calibre et tout l'équipage d'un fantassin [J. J. ROUSS., Pol. 12]
Se dit de même de la grosseur du projectile. Cette balle est de tel calibre.
M. le Prince tira d'Agen deux pièces, l'une de dix-huit livres et l'autre de douze, avec un petit nombre de boulets de calibre [LAROCH., Mém. 218]
L'instrument qui sert à déterminer le calibre. Passer des balles au calibre.
Terme d'architecture. Volume. Des colonnes de même calibre. Profil découpé sur bois ou sur tôle suivant les contours d'une moulure.
Mandrin à l'usage du potier de terre. Espèce d'équerre du tourneur. Moule à briques et à carreaux. Espace compris entre les deux platines d'une montre.
Fig. et familièrement, la valeur, l'état, etc. d'une personne.
Cela s'entend prix pour prix et sans faire comparaison de deux comédiens de campagne à deux Romains de ce calibre-là [SCARR., Rom. com. ch. 16]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Douze canons, de calibre d'empereur, pour la batterie [CARLOIX, VII, 7]
    Quant à nous, qui ne sommes pas de ce calibre [qui ne sommes pas princes], mais seulement gentilshommes.... [ID., IX, 40]
    Aussi la plupart des robes longues de ce qualibre n'ont fréquenté le barreau demie douzaine d'années, qu'ils ne se facent riches à merveilles [FROUMENTEAU, Finances, liv. III, p. 67]
    On voit par le boulet le calibre de la piece [DES ACCORDS, Bigarr. des Entends-trois.]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. calibre ; ital. calibro ; de l'arabe kalab (1er a long), moule.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CALIBRE.
    Ajoutez :
  • Au XVIe siècle, sous Henri II, les six calibres de France, nom donné aux six bouches à feu qui suivent : 1° le canon, dont le projectile pesait de 33 livres 4 onces à 34 livres ; 2° la grande coulevrine, dont le projectile ordinaire de 15 livres 2 onces ne dépassait pas 15 livres 4 onces ; 3° la coulevrine bâtarde, avec un projectile, en moyenne, de 7 livres 2 ou 3 onces ; 4° la coulevrine moyenne, avec un projectile de 2 livres ; 5° le faucon, avec un projectile de 1 livre 1 once ; 6° le fauconneau, avec un projectile de 14 onces.

calibre

CALIBRE. n. m. Diamètre intérieur d'un tube quelconque. Ce tuyau a seize centimètres de calibre. Le calibre des vaisseaux sanguins.

Il se dit particulièrement du Diamètre intérieur des armes à feu, des pièces d'artillerie. Le calibre d'un canon, d'un fusil, etc. Les canons de batterie doivent avoir tant de calibre. Une pièce de gros calibre.

Il désigne, par extension, la Grosseur du projectile, proportionnée à l'ouverture d'un revolver, d'un fusil, d'un canon. Cette balle est de tel calibre. Balle de calibre. Le calibre d'un obus.

Il se dit encore de l'Instrument qui sert à donner ou à mesurer le calibre. Passer des balles au calibre.

En termes d'Architecture, il signifie Volume, grosseur. Ces deux colonnes sont de même calibre. Il se dit aussi d'un Profil découpé sur une plaque de métal ou sur une planche de bois qui sert à tracer les corniches de plâtre ou de stuc.

Il se dit encore, en termes d'Arts, de Divers instruments dont la forme diffère, mais qui sont en général destinés à servir de mesure, de moule, de patron.

Il se dit figurément et familièrement de la Qualité, de l'état, etc., d'une personne. Ils ne sont pas tous deux de même calibre. Ces deux esprits ne sont pas de même calibre.

calibre

Calibre, ou Qualibre.

calibre


CALIBRE, s. m. 1°. La grandeur de l'ouvertûre des armes à feu. Le calibre d'un canon, d'un mousquet, etc. = 2°. La grosseur de la balle ou du boulet, proportionée à cette ouverture. Balle, boulet de calibre; de tel ou tel calibre. = 3°. En Architectûre, volume, grosseur: Colonnes de même calibre. = 4°. Figurément et familièrement: qualité, état d'une persone: ils ne sont pas de même calibre.

Synonymes et Contraires

calibre

nom masculin calibre
Importance de quelque chose.
Traductions

calibre

calibre, gauge, bore, template, caliberקדח (ז), קליבר (ז), קָלִיבֵּרkaliber, allooi, blaffer, diameter, formaat, grootte, klasse, schietijzer, slag, soortkalibrcalibro, misura (kalibʀ)
nom masculin
1. diamètre du canon d'une arme à feu le calibre d'un fusil
2. taille, grosseur des fruits de différents calibres

calibre

[kalibʀ] nm
[fruit] → grade
[arme] → bore, calibre (Grande-Bretagne), caliber (USA)
(fig)calibre (Grande-Bretagne), caliber (USA)
du même calibre → of the same calibre
de ce calibre → of this calibre