calmé

calme

CALME. adj. des deux genres. Qui est sans agitation. Il se dit tant au sens physique qu'au sens moral. La mer est calme. L'air est calme. Lieu calme et hors du bruit. Nuit calme. Esprit calme. C'est un homme fort calme. Son humeur est ordinairement calme.

Par extension, Le malade est calme, Il est sans agitation et sans douleur. Les affaires sont calmes, Il se fait peu d'affaires. Marché calme.

calme

CALME. n. m. Cessation complète du vent. Quand il fut en haute mer, le calme le prit et l'empêcha d'avancer. Il y a de grands calmes dans ces mers-là. Le plus grand calme règne dans les airs. Calme plat, Sans la moindre agitation de l'air ni de la lame.

Il signifie aussi Tranquillité, absence d'agitation, et se dit tant au sens physique qu'au sens moral. Le calme de la nuit. Ramener, rétablir le calme dans un État. Il répondit avec calme. L'assemblée l'écouta dans le plus grand calme. Nous vivons ici dans un calme profond. Un calme très doux. Le calme de l'esprit.

calme

Calme, penacut. adiectiu. com. gen. Est autant que tranquille, posé, Quietus quieta, tranquillus tranquilla. Selon ce on dit, la mer est calme, Mare tranquillum est, Quand elle est sans tourmente, on peut dire qu'il vient de ce mot Grec galunê, qui signifie telle quietude et tranquillité, par syncope et mutation de la moyenne en sa tenuë, et de la lettre n, en m. Galne, Calne, calme. Mais il peut aussi estre prins de khalaô, ou bien de khaladzô, verbes Grecs qui signifient, destendre, relascher, et tranquiller ce qui est esmeu, et ce qui est yssé et roidy. Ainsi dit-on caler la voile, quand on la met bas. Et tant le Gascon que le Languedoc disent Calar, pour se taire et remettre la pertinacité de braire, ou de parler.

Quand la mer est calme, In malacia maris. B.

Mon esprit en demeurera plus calme et tranquille. La mer se commence à calmer, c'est à dire appaiser. Calmement, Adverbe, paisiblement.

calme


CALME, adj. m. et f. [2e e muet.] Tranquille, sans agitation. Mer, air, lieu calme; esprit, vie calme. Ce malade est calme.

calme


CALME, s. m. CALMER, v. a. Bonace, tranquilité. — Apaiser, rendre calme: "Le calme nous prit, et nous n'avancions guère. Le calme de l'esprit, etc. Calmer les flots, l'orage, la tempête, etc. — Ils se disent élégamment au figuré. "La vertu s'endort dans le calme.
   Sous un calme trompeur le monde a mille écueils.
       Théophile.
  La discorde, à l'aspect du calme qui l' ofense,
  Fait sifler les serpens.    Boil.
Le verbe se dit à l'actif et au réciproque: Dieu seul peut calmer les agitations de mon âme.
   La haine entre les Grands se calme rarement.
       Corn.
Rem. On lit dans le Dict. de Trév. qu'on dit sur la mer, il calme, pour exprimer que le vent s'abaisse. Alors il serait neutre impersonel. Mais on peut douter que ce soit le bel usage.
   2°. Peut-on dire avec calme, comme on dit, avec tranquillité? J'ai peine à le croire. "Colomb soufroit cette horrible insulte, non-seulement avec calme, mais avec dignité. Robertson.

Traductions

calmé

מפויס (ת), מְפֻיָּס