campagnard, arde

CAMPAGNARD, ARDE

(kan-pa-gnar, gnar-d' ; le d ne se lie pas : un kan-pa-gnar et sa femme ; au pluriel l's ne se lie pas : des kan-pa-gnar et leurs femmes ; cependant d'autres lient cette s : des kanpa-gnar-z et....)
Adj. Qui vit ou demeure à la campagne. Gentilhomme campagnard. Rustique. Un air campagnard. Des manières campagnardes.
S. m. et f. Un campagnard, une campagnarde, un homme, une femme de la campagne. Les mœurs simples des campagnards.
Là je trouvai d'abord pour toute connaissance Deux nobles campagnards, grands lecteurs de romans, Qui m'ont dit tout Cyrus dans leurs longs compliments [BOILEAU, Sat. III]
Un bon campagnard, un homme de la campagne qui jouit d'une certaine aisance. Dans un sens péjoratif, un campagnard, une campagnarde, homme, femme dont les manières sont rustiques, grossières, maladroites. Il a épousé une grosse campagnarde.
Quel campagnard ! Nous déjeunions en hâte avec quelques œufs frais, Lorsqu'un franc campagnard avec longue rapière, Montant superbement sa jument poulinière, Qu'il honorait du nom de sa bonne jument, S'en est venu nous faire un mauvais compliment [MOL., Fâch. II, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Campagne.