campagne

(Mot repris de campagnes)

campagne

n.f. [ forme normande de l'anc. fr. champaigne, vaste étendue de pays plat ]
1. Étendue de pays découvert et plat ou modérément accidenté (par opp. à bois, à montagne) : Se promener dans la campagne.
2. Les régions rurales (par opp. à la ville) : Respirer l'air de la campagne. Passer ses vacances à la campagne.
3. Expédition militaire, ensemble d'opérations militaires : Les troupes sont en campagne.
4. Entreprise exigeant un ensemble de travaux, de durée déterminée, pour atteindre un but : Campagne de fouilles.
5. Ensemble d'actions destinées à exercer une influence sur l'opinion, sur certaines personnes : Le ministre de l'Éducation entreprend une campagne sur les méfaits du tabac. Campagne électorale. Faire campagne contre l'alcool au volant.
Entrer en campagne,
commencer une entreprise quelconque : Les militants écologistes sont entrés en campagne.
Se mettre en campagne,
commencer à faire des démarches ou des recherches dans un but précis : Se mettre en campagne pour que son enfant ait une place dans une crèche.

CAMPAGNE

(kan-pa-gn') s. f.
Grande étendue de pays plat. Campagnes immenses. Errer dans la campagne. L'aurore trouve déjà le berger en pleine campagne.
Sacrovir range son armée en bataille dans une rase campagne [PERROT, Tac. 164]
En campagne, en course dans la campagne ou ailleurs.
Allons, chasseur, vite en campagne, Du cor n'entends-tu pas le son ? [BÉRANG., D. chasse.]
Il n'est en campagne de si bon matin que pour visiter quelques postes [HAMILT., Gramm. 5]
Le bruit cesse, on se retire : Rats en campagne aussitôt [LA FONT., Fab. I, 9]
Ces pauvres gens attendent le mardi jusqu'à dix heures du soir ; et, quand ils sont tous retournés chacun chez eux, nous arrivons paisiblement le mercredi, sans songer qu'on eût mis une armée en campagne pour nous recevoir [SÉV., 57]
Fig. et familièrement. En campagne, en train. en mouvement pour découvrir ou obtenir quelque chose. Son imagination est en campagne, il s'inquiète, sa tête travaille.
Il y a quelque amour en campagne [MOL., le Bourg. III, 7]
Mettons la bravoure en campagne [ID., l'Étour. III, 5]
Il met en campagne son expérience et son industrie [HAMILT., Gramm. 8]
Le dépit se mit en campagne pour désunir les cœurs [ID., ib. 11]
On croit qu'il y a quelque ambassade en campagne [SÉV., 430]
Tous les dévots furent en campagne [ID., 368]
Je me mets en campagne, je vais à l'un, je vais à l'autre [ID., 196]
On met ses amis en campagne [ID., 531]
Tous les esprits sont en campagne [ID., 281]
Théramène était riche et avait du mérite ; il a hérité ; il est donc très riche et a un très grand mérite, voilà toutes les femmes en campagne pour l'avoir pour galant, et toutes les filles pour épouseur [LA BRUY., 7]
Prendre la campagne, s'en aller dans les champs.
Il se veut battre et monte à cheval, et prend la campagne [SÉV., 174]
Terme de guerre. Tenir la campagne, résister à l'ennemi sans être contraint de se retrancher.
Des armées qui tiennent la campagne [LA BRUY., 10]
Par extension.
Nous nous voyons obligés mon frère et moi à tenir la campagne [MOL., Fest. de P. III, 5]
Être maître de la campagne, occuper le pays sans que l'ennemi ose sortir de ses places. Quitter la campagne, se réfugier dans les endroits fortifiés.
Où nous forçons les siens de quitter la campagne [CORN., Sert. I, 2]
Au fig.
Je vois bien par là que vous êtes les maîtres de la campagne [que vous avez l'avantage] [PASC., Prov. 5]
Battre la campagne, la parcourir, pour faire lever le gibier ou pour éclairer la marche d'une armée. Au fig. Battre la campagne, divaguer, s'éloigner de son sujet, chercher des faux-fuyants ; avoir le délire.
Quel esprit ne bat la campagne ? Qui ne fait châteaux en Espagne ? [LA FONT., Fab. VII, 10]
Des raisons qui ne feront que battre la campagne [MOL., les Fourb. II, 8]
Autant vaut employer le babil à des sujets utiles qu'à battre sans raison la campagne [J. J. ROUSS., Hél. VI, 11]
Il se met à battre la campagne et à vous accabler de questions [J. J. ROUSS., Ém. III]
Ivre de champagne, Je bats la campagne [BÉRANG., Cocag.]
Les champs en général. Ils vantaient les richesses de leurs campagnes. Dévaster les campagnes. La campagne est couverte de neige. Mes fenêtres donnent sur la campagne. Fig. et poétiquement. Les campagnes de l'air, l'air ou les airs.
Puis comment pénétrer jusques à notre monde ? Comment percer des airs la campagne profonde ? [LA FONT., Fab. VIII, 16]
La campagne, par opposition à la ville. Les gens de la campagne. Les travaux de la campagne. Biens de campagne. Petite maison de campagne. Aller à la campagne. Être à la campagne.
Je veux élever Émile à la campagne, loin de la canaille des valets [J. J. ROUSS., Ém. II]
Oui, Lamoignon, je fuis les chagrins de la ville, Et contre eux la campagne est mon unique asile [BOILEAU, Ép. VI]
Je suis venu à la campagne, me dit-il, pour faire plaisir à la maîtresse de la maison, avec la quelle je ne suis pas mal [MONTESQ., Lett. pers. 48]
Faire une partie de campagne, aller par partie de plaisir dans la campagne. Curé, gentilhomme, médecin de campagne, curé, gentilhomme, médecin qui résident à la campagne. Habit de campagne, habit que l'on porte quand on est à la campagne.
Avoir osé se montrer à la cour en habit de campagne [HAMILT., Gramm. 4]
Comédiens de campagne, comédiens qui ne jouent qu'en province.
Cela s'entend prix pour prix et sans faire comparaison de deux comédiens de campagne à deux Romains de ce calibre-là [SCARRON, Rom. com. ch. 16]
Mouvements de troupes qui commencent et poursuivent des opérations de guerre. Arrêter un plan de campagne. Ouvrir la campagne. Il a fait la campagne d'Égypte.
Dès cette première campagne, après la prise de Thionville, digne prix de la victoire de Rocroy, il passa pour un capitaine également redoutable dans les siéges et dans les batailles [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Croyez-vous que la reine pût être en repos dans ces fameuses campagnes qui nous apportaient coup sur coup tant de surprenantes nouvelles ? [ID., Marie-Thér.]
Pièces de campagne, artillerie assez légère pour suivre une armée en campagne. Les canons de campagne. On dit de même : four, forge de campagne.
Le temps que, dans l'année, dure une expédition militaire. La campagne sera longue cette année. C'est ma première campagne. Ce fut la troisième bataille de cette campagne. Il y a eu deux campagnes cette année.
Encore une campagne, et nos seuls escadrons Aux aigles de Sylla font repasser les monts [CORN., Sertor. II, 2]
Il n'est pas aisé de comprendre qu'avec tant d'incommodités il puisse faire une campagne [SÉV., 548]
Avec la satisfaction d'avoir fait la plus heureuse campagne qui fut jamais [ID., 485]
Fig.
M. de Coulange a fini sa campagne [SÉV., 368]
Vous avez fait une rude campagne dans l'Iliade, et vous nous en avez parlé fort plaisamment [ID., 345]
Familièrement et ironiquement. Il a fait une belle campagne, il a fait une belle équipée, ou ses démarches ont été inutiles.
Terme de jeu. À la bassette et au Pharaon, paroli de campagne, paroli marqué par tricherie ; au trictrac, case de campagne, case qu'on n'avait pas le droit de faire.
Saison des travaux de certains états. Cette maison sera bâtie dans trois campagnes.
Le beau temps a remis tous mes ouvriers en campagne [SÉV., 62]
Voyage sur mer.
Vous me confirmez dans la résolution que j'ai prise de m'appliquer fortement, cette campagne, à la conversion des matelots [D'ESTRÉES, à Seignelay, dans JAL]

REMARQUE

  • Aujourd'hui on dit : je suis à la campagne, et non je suis en campagne ; je vais à la campagne, et non je vais en campagne. On réserve en campagne pour exprimer un mouvement soit physique soit moral, et, particulièrement, un mouvement de troupes ; autrefois cette distinction n'existait pas ; les meilleurs écrivains disaient en campagne ce que nous disons à la campagne.
    Une petite maison qu'il avait en campagne [HAMILT., Gramm. 4]
    Se trouve-t-il en campagne [LA BRUY., 11]
    Le printemps n'est pas si agréable en campagne que tu penses [J. J. ROUSS., Hél. I, 7]
    Promenez-vous en campagne avec ces deux sortes d'hommes [ID., ib. 4]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Si 's [il les] jeta en champaigne del flum Jurdan [, Rois, 257]
    E dist li reis qu'il se tapireit as champaignes del desert [, ib. 176]
  • XIIIe s.
    Lors fist les batailles ordener parmi la champaigne [VILLEH., LXXX.]
    De dras d'or et de soie la champaigne resplent [, Berte, CXXXIII]
    Par ci trespasse une compaingne [compagnie] Qui vient parmi ceste champaingne [, Ren. 2456]
  • XVe s.
    On trouva aucuns hamelets ars, et aucunes champagnes où il avoit blés et prés [FROISS., I, I, 40]
  • XVIe s.
    L'artillerie de campagne seroit de vingt canons [LANOUE, 422]
    Ceste armée estant ainsi disposée, à mon avis pourroit, en campagne rase, se presenter devant la puissance des Turcs [ID., 427]
    Le temps de se mettre en campagne estant venu, l'armée.... [ID., 437]
    Ceux qui s'y adonnent ont aussi une spatieuse campagne pour y promener leurs esprits [ID., 538]
    Nos chefs vouloyent faire marcher après deux cens chevaux pour se rendre maistres de ceste campagnette [petite plaine], par laquelle il falloit passer avant qu'arriver aux maisons [ID., 682]
    Le peuple de Berne avait tant d'aversion pour les fortifications, et estoit tellement infatué de ses forces de campagne, que.... [D'AUB., Vie, CXLII]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. campeigne ; Saintonge, champagne, pays de plaine ; espagn. campaña ; ital. campagna ; de campus, champ (voy. ce mot). Campagne est la prononciation picarde de champagne, qui, comme on voit, veut dire plaine.

campagne

CAMPAGNE. n. f. Étendue quelconque de pays, considérée surtout par rapport à sa culture, à ses productions. De riches campagnes. La grêle a désolé nos campagnes. Des campagnes ravagées par la guerre. Toute la campagne est inondée. Mes fenêtres donnent sur la campagne.

Il signifie aussi Plaine, pays plat et découvert par opposition avec les Hauteurs et les endroits boisés. Grande, vaste campagne. Rase campagne. En pleine campagne. La campagne romaine.

Il se dit également par opposition à la Ville. Maison de campagne. La vie de la campagne. Il n'est pas chez lui, il est allé à la campagne, à sa campagne, il est à la campagne. Les médecins lui ont conseillé l'air de la campagne. Les habitants de la campagne. Faire une partie de campagne.

En termes de Guerre, il s'emploie par opposition aux Lieux fortifiés. Tenir la campagne, être maître de la campagne, Être maître du pays, forcer l'ennemi à se retirer dans ses places.

Battre la campagne. Voyez BATTRE.

Il se dit, par extension, du Mouvement et de l'action des troupes. Les armées sont en campagne. Les troupes se mettront bientôt en campagne, doivent entrer bientôt en campagne. Faire une campagne, la campagne. Ouvrir la campagne. Commencer la campagne. La campagne de Hollande. Les campagnes d'Italie, d'Allemagne, etc. Plan de campagne.

Tenue de campagne, Habillement spécial des troupes qui vont à la guerre ou aux manoeuvres.

Pièces de campagne, Les pièces légères d'artillerie qu'on mène aisément en campagne. Artillerie de campagne.

Fig. et fam., Mettre ses amis, mettre bien des gens en campagne. Les faire agir pour le succès d'une affaire.

Fig. et fam., Se mettre en campagne, Aller à la recherche de quelqu'un ou de quelque chose, se donner du mouvement pour obtenir quelque chose. Il s'est mis en campagne depuis hier pour découvrir la demeure de cette personne. Il s'est mis en campagne pour pousser sa candidature.

Fig., fam. et ironiq., Il a fait une belle campagne, Il a fait des courses, des démarches inutiles.

Fig. et fam., Son imagination est en campagne, Cette personne s'inquiète, son cerveau travaille.

Il signifie aussi Opérations accomplies par une armée pendant une année, une saison. La campagne a été longue cette année, elle a commencé de bonne heure et fini bien tard. Voilà une glorieuse campagne. Cet officier a servi longtemps, il a fait vingt campagnes. Sa première campagne. La campagne de Crimée.

Il se dit figurément de Toute entreprise politique, scientifique, ou autre, ayant un caractère agressif ou de propagande. On a fait contre lui ou en sa faveur une campagne de presse. Il faudrait organiser une campagne pour saisir l'opinion.

Il se dit aussi, dans cette acception, d'une Série de représentations données dans une ville par une troupe de comédiens durant la saison où le théâtre est ouvert. La compagne de cette année a été fructueuse.

En termes de Marine, il se dit encore d'un Voyage sur mer. Campagne d'observation, de croisière, de découverte. Une campagne commence au temps de l'armement d'un vaisseau et finit à son désarmement.

campagne

Campagne, f. penac. Est une estenduë de pays en long et en large, sans montagne ni vallée. Planities.

En pleine campagne rase, Puro patentique campo. Liu. lib. 23. Point couverte d'arbres, Campus, Planus.

campagne


CAMPAGNE, s. f. [Mouillez le gn: 1re lon. 3e e muet.] 1°. Plaine, grande étenduë de pays plat et découvert. Râse campagne: en pleine campagne. = 2°. Les champs, ce qui est hors des Villes: demeurer à la campagne. — De campagne; Gentilhomme de campagne; habit de campagne. — Comédiens de campagne; Comédiens ambulans, qui courent les petites Villes, pour y jouer la Comédie. = 3°. Mouvement, campement et action des troupes. Être, se mettre ou entrer en campagne: ouvrir, commencer la campagne, faire la campagne. = 4°. Le temps durant lequel l'on peut tenir les troupes en corps d'armée. La campagne a été longue; elle a comencé de bonne heûre; elle a fini fort tard, etc.
   Rem. 1°. En termes de guerre, on dit, en campagne, et non pas, à la campagne: hors de là, il faut se servir du dernier. Un Citadin qui dirait: je vais en campagne (on le dit en Provence), et un Guerrier qui dirait: nous alons entrer à la campagne, parleraient tous les deux fort mal.
   2°. Entrer en campagne, se dit pour comencer les hostilités: mais dit-on, reprendre la campagne? Je ne le crois pas. L'Ab. Prévot a usé de cette expression. "À~ peine fut-il rentré dans ses États, que le Général énemi reprit la campagne, et recomença ses hostilités.
   3°. On doit dire, se retirer à la campagne, et non pas, dans la campagne, comme dit l'Auteur du Commerce vengé: "Il ne nous reste plus qu'à nous retirer dans (à) la campagne, et à prendre le hoyau et la bêche.
   4°. Avoir de la campagne, pour être long-temps à la campagne, paraît d'abord une expression barbâre, et elle l'est en éfet, ainsi isolée: mais de la manière dont Mde de Sévigné l'emploie, elle n'est plus barbâre; elle est jolie. "Je vous plains de n'être pas à Livri, puisque je vous ai doné ma folie pour la campagne. Vous savez pourtant que je ne l'ai jamais mesurée avec le plaisir d'être avec vous... Enfin, Dieu a disposé de ma destinée, et dans peu de jours j'aurai plus de campagne que je n'en voudrai. — Racine et Mde de Sévigné ont eu le talent de doner un air simple, noble et naturel, aux expressions les plus extraordinaires, et à des alliances de mots, inconnûes avant eux. Ils n'ont inventé aucun mot nouveau, et se sont fait pourtant une langue particulière avec les mots qui sont dans la bouche de tout le monde.
   5°. Batre la campagne, se dit figurément d'un discoureur qui dit beaucoup de chôses inutiles et hors de son sujet: l'expression est familière. On a dit d'un Prédicateur, qui était fort répandu dans le monde, et qui négligeait de travailler ses Sermons et de les aprendre; que le reste de la semaine il batoit le pavé, et que le Dimanche il batoit la campagne.
   Quel esprit ne bat la campagne?
   Qui ne fait châteaux en Espagne?        La Font.
"Dans vos réponses, vous batez un peu trop la campagne: vous entassez passage sur passage, et vous ne laissez dans l'esprit de vos Lecteurs, que des idées confûses de ce que vous voulez dire. Le P. Daniel au P. Alexandre: "Si j'avois reçu votre lettre, j'y répondrois, et je ne m'amûserois pas ainsi à battre ridiculement la campagne. SÉV. "Le Bonze battit ensuite quelque temps la campagne. Hist. du Jap. L'expression est trop basse pour une Hist. sérieûse. Elle est mieux employée dans le style critique. "Ne voyez-vous pas qu'il a pris un vertige à ce Poète, ébloui de son sujet, (Les Jardins.) dès l'entrée il bat la campagne, et ne sait où il va. Journ. de Mons.
   6°. Mettre des espions, des amis en campagne, les envoyer aux informations, ou pour solliciter, etc. — Se mettre en campagne, s'emporter: se mettre en colère. Trév.
   7°. Campagnes, plur. Faire ses campagnes, ses premières campagnes, se dit, au propre, de la guerre; et au figuré, de tout aûtre métier. Mais ces expressions ne sont pas du style relevé. Mascaron dit, dans l'Or. fun. d'Anne d'Autriche: "On connoissoit sa présence sur les frontières.... aux dévotions publiques, à soulager les pauvres et à délivrer les prisonniers. C'étaient là les campagnes de sa piété. Je pense que cela ne plairait pas aujourd'hui.

Synonymes et Contraires

campagne

nom féminin campagne
1.  Expédition militaire.
2.  Action pour se faire connaître.
Traductions

campagne

Land, Gefilde, Feld, Feldzug, Kampagne, Landschaftcampaign, country, countryside, drivecampagne, platteland, veldtocht, actie, openveld, bouwland, gevecht, grond, seizoen [schouwburg], landשדה (ז), מַעֲרָכָהveldtogland, kampagne, landet, landskabεκστρατεία, εξοχή, αγρός, ύπαιθροςkampanjo, kamparocampaña, campiña, campokampagnyecampagna, contadoruscampanha, campo, roça, zona ruralдеревня, кампания, сельская местностьlandsbygd, landsort, kampanj, landetحَمْلَة, رِيف, رِيْفkampaň, venkovkampanja, maaseutukampanja, selo田舎, 運動나라, 시골, 캠페인kampanje, landsbygdkampania, okolica wiejska, wieśการรณรงค์, ชนบทkampanya, kırsal bölge, taşrachiến dịch, đất nước, miền quê乡村, 农村, 宣传活动 (kɑ̃paɲ)
nom féminin
1. lieu opposé à la ville vivre à la campagne une maison de campagne
2. paysage de champs, de prés une belle campagne
3. action de faire connaître un candidat avant une élection
4. action de faire connaître un produit au public

campagne

[kɑ̃paɲ] nf
(par opposition à la ville)country, countryside
Nous passons nos vacances à la campagne → We spend our holidays in the country., We spend our holidays in the countryside.
à la campagne [être, vivre] → in the country; [aller] → to the country
de campagne [chemin, médecin, saucisson] → country modif
(MILITAIRE, POLITIQUE, COMMERCE)campaign
une campagne de marketing → a marketing campaign
en campagne (MILITAIRE) → in the field
faire campagne pour → to campaign for
campagne de publicité nfadvertising campaign
campagne électorale nfelection campaign