canonisation

(Mot repris de canonisations)

canonisation

n.f.
Action de canoniser ; proclamation solennelle du pape en faisant état.

CANONISATION

(ka-no-ni-za-sion) s. f.
Déclaration par laquelle le pape met dans le catalogue des saints une personne morte en odeur de sainteté. Procès-verbal de canonisation.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'apothéose ou canonisation des quatre evangelistes et martyrs, saints Louchard, etc. [, Sat. Ménipp. 26]

ÉTYMOLOGIE

  • Canoniser.

canonisation

CANONISATION. n. f. Action de canoniser.

canonisation


CANONISATION, s. f. CANONISER, v. a. [Kanoniza-cion, en vers, ci-on, ka-nonizé, tout bref. Richelet met un z à la place de l's] Canonisation est la déclaration du Pape, par laquelle il met au nombre des Saints, révérés dans l'Église, une persone morte en odeur de sainteté. — Canoniser, c'est mettre dans le catalogue des Saints, suivant les règles de l'Église.
   Bossuet apèle non canonisés, en quelques endroits, des livres de la Ste Écriture, qu'on ne recevait pas par-tout comme canoniques. Le terme paraitrait impropre aujourd'hui.
   Rem. Le subst. ne se dit qu'au propre; le verbe se dit aussi au figuré, et régit les chôses qui ont raport à la persone. Aprouver, louer outre mesûre: "Il canonise toutes les actions de son Protecteur. "Que de coutumes pernicieûses, que le monde, non-seulement excûse et tolère, mais qu'il aprouve même, qu'il loûe, qu' il canonise.

Traductions